1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Immigration illégale en Europe : les Algériens en quatrième position
Visas et Immigration

Immigration illégale en Europe : les Algériens en quatrième position

Les migrations illégales au sein de l’Union européenne (UE) ont diminué de 13 % l’an dernier, atteignant leur plus bas niveau depuis 2013, rapporte, ce lundi 11 janvier, le site spécialisé SchengenVisaInfo.

Environ 124 000 personnes ont rejoint l’UE illégalement en 2020, une situation principalement due aux mesures de restriction imposées par les États membres dans l’objectif d’endiguer la pandémie du coronavirus ayant fait rage tout au long de l’année.

Citant l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (Frontex), la même source précise que les Syriens ont constitué le premier contingent d’immigrés illégaux entrés dans l’UE l’an dernier. Ils sont accompagnés sur le podium par les Marocains et les Tunisiens. Les Algériens occupent quant à eux la quatrième position des migrants illégaux en Europe en 2020.

« Malgré une hausse au début de l’année, la route migratoire de la Méditerranée orientale a finalement connu la plus forte baisse du nombre d’arrivées, qui a chuté de plus des trois quarts à environ 20 000. Le nombre de passages illégaux des frontières dans la région de la Méditerranée occidentale a diminué de 29 % pour s’établir à environ 17 000 », fait savoir Frontex.

De gros bateaux de pêche utilisés par les passeurs

Cependant, le nombre de traversées illégales des frontières détectées sur la route migratoire ouest-africaine a augmenté par huit par rapport à 2019. En effet, plus de 22 600 cas ont été détectés en 2020, marquant ainsi le nombre le plus élevé depuis que Frontex a commencé à collecter des données en 2009.

« Les passeurs ont souvent utilisé de gros bateaux de pêche capables de transporter un plus grand nombre de personnes qui sont partis de pays d’Afrique de l’Ouest tels que la Mauritanie, le Sénégal et la Gambie », signale Frontex.

Les migrations irrégulières en Méditerranée centrale ont pour leur part presque triplé, dépassant les 35 600 cas, faisant de la Méditerranée centrale la route migratoire la plus active vers l’Europe. Le plus grand nombre de migrants détectés sur cette route provenaient de Libye, précise la même source.

Par ailleurs, environ un migrant illégal sur dix était une femme en 2020, une proportion en baisse par rapport à 2019 lorsqu’elles représentaient une personne sur quatre. De même qu’environ un migrant sur dix était un mineur en 2020, alors qu’ils représentaient 23 % de l’ensemble des migrants illégaux en 2019.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus