1. Accueil
  2. Divers
  3. Interpellé à tort, un jeune algérien sera expulsé de France
Divers

Interpellé à tort, un jeune algérien sera expulsé de France

L’affaire a fait grand bruit le 20 juillet dernier en France. Dans un quartier de Lyon, trois policiers intervenaient pour un vol à l’arraché et ont été agressés par une cinquantaine de personnes à coups de pied et coups de poing. Réfugiés dans un magasin, ils ont été secourus par des collègues arrivés en renfort.

Suite à l’agression, un jeune algérien, en situation irrégulière, a été interpellé ce dimanche pour « violences à l’encontre de policiers ». D’après la radio RTL, l’individu est âgé de 25 ans et de nationalité algérienne. Il était connu des services de police.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé lui-même son arrestation et sa prochaine expulsion dans un tweet : « Un des délinquants est étranger, il a été interpellé. Sur mon instruction, il a été placé en détention et sera expulsé. Les délinquants étrangers n’ont pas leur place en France ».

France

Le suspect algérien mis hors de cause

Mais un rebondissement inattendu s’est produit : l’AFP (Agence France Presse) rapporte qu’après enquête, le parquet a finalement blanchi le jeune algérien et l’a libéré de sa garde à vue, découvrant qu’il n’est pas impliqué dans l’attaque des officiers de police. Malgré ce revirement de situation, le ministre de l’Intérieur a confirmé maintenir sa décision d’expulser le jeune algérien.

En effet, ce 24 juillet, Gérald Darmanin persiste et signe, publiant un nouveau message sur Twitter : « En lien avec les évènements ou non, connu pour de nombreuses mises en cause : vol, violences, menaces de mort sur personne dépositaire de l’autorité publique, détention de drogue, violences en réunion… Cet individu n’a rien à faire dans notre pays qui est généreux si on le respecte ». Une décision soutenue et saluée par la majorité des acteurs de la sphère politique française.

En situation irrégulière, le jeune algérien a donc été innocenté dans l’affaire des policiers blessés mais son passé de délinquant le rattrape. Ses multiples condamnations lui coûtent d’être placé dans un centre de rétention administrative. Il devrait être ensuite expulsé vers l’Algérie dans les jours à venir, si les autorités algériennes lui délivrent un laissez-passer consulaire.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus