1. Accueil
  2. Divers
  3. Islamophobie en France : dérapages en série à la télévision
Divers

Islamophobie en France : dérapages en série à la télévision

La stigmatisation de la communauté musulmane en France est devenue un sport national auquel s’adonnent des personnalités politiques mais aussi des journalistes et consultants télés.

Le musulman de France est la cible de toutes les attaques et amalgames possible au point où les internautes le prennent parfois avec ironie sur les réseaux sociaux.

Pourtant, le sujet est grave. Par ces attaques, ce sont plusieurs millions de citoyens français qui sont stigmatisés.

La campagne électorale a favorisé les propos islamophobes

L’intensité des sorties médiatiques anti-Islam a redoublé depuis la campagne électorale des élections présidentielles qui mené Marine Le Pen au second tour pour la seconde fois consécutive. Le candidat Eric Zemmour a fait des attaques contre l’islam et les musulmans un axe important de sa campagne électorale.

C’est ce que fait remarquer l’observatoire national de lutte contre l’islamophobie. Dans un communiqué, publié ce samedi 7 mai, l’association énumère les différents dérapages enregistrés sur les plateaux de télévision notamment sur les chaînes d’information en continu.

« Dans un reportage, diffusé le 8 avril 2022 par la chaîne BFM, on apprend avec stupéfaction que les musulmans ont provoqué la pénurie de l’huile dans un magasin de la chaîne de distribution Leclerc à cause des mets traditionnels qu’ils confectionnent pendant le mois de ramadan », regrette l’observatoire national de lutte contre l’islamophobie.

Huile, moutons volés… dérapages sur la télé française

Répondant à une question portant sur cette pénurie, le 4 mai 2022 sur la chaîne Cnews, le PDG de Leclerc a lui aussi versé dans la même logique expliquant que les musulmans utilisaient l’huile pour frire le mouton.

Autre dérapage : le 30 mars dernier, sur la chaîne Cnews, le journaliste Vincent Hervouët, a établi un lien « entre le ramadan et les vols des moutons dont sont victimes nos éleveurs depuis au moins l’année 2012 », ajoute l’organisation en question.

Des affirmations démenties par un article du journal Libération dans lequel le président du collectif des éleveurs pillés, Sébastien Héas, lui-même a précisé que les vols avaient lieu au moment de la Pâque orthodoxe. Décidément, le ridicule ne tue pas.

L’observatoire fait noter que la fête du sacrifice du mouton n’a aucun lien avec le mois de ramadan. Elle est célébrée soixante-dix jours après le ramadan. En 2012, elle a eu lieu entre le 25 et 28 octobre tandis que le ramadan correspondait à la période entre le 20 juillet et le 20 août.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus