1. Accueil
  2. Diaspora Algérienne
  3. « Joueurs binationaux » : la Fédération algérienne crée la polémique
Diaspora Algérienne

« Joueurs binationaux » : la Fédération algérienne crée la polémique

La sélection nationale de football des moins de 17 ans participera à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de cette catégorie qui se tiendra au Maroc du 13 au 31 mars.

La Fédération algérienne de football (FAF) a suscité la polémique, ce lundi 1er mars, dans son communiqué annonçant l’arrivée des joueurs algériens nés à l’étranger. La FAF a utilisé le terme ‘’Binationaux’’ pour qualifier les joueurs algériens nés à l’étranger.

Ce qui devait être une simple annonce s’est transformée en polémique qui est en train de prendre de l’ampleur sur les réseaux sociaux où le terme utilisé par la FAF passe mal.

Binationaux un mot banalisé par la FAF

Pourtant, ce n’est pas la première fois que le terme est utilisé. En parcourant le site de la fédération algérienne de football, on se rend compte que l’utilisation du mot “binationaux” pour qualifier les joueurs algériens nés et formés à l’étranger n’est pas cas isolé. Loin de là !

La Fédération algérienne de football a utilisé ce terme jugé discriminatoire envers les joueurs algériens évoluant à l’étranger à plusieurs reprises dans ses communiqués.

Une banalisation de ce terme qui contraste avec la position claire et sans ambiguïté du sélectionneur national Djamel Belmadi qui a tenu à mettre les choses au clair dès sa première conférence de presse à la tête de la sélection nationale.

Djamel Belmadi hostile à l’utilisation de ce terme

Pour Djamel Belmadi, il n’y a ni local, ni binational. « Tous ceux qui ont l’extrait de naissance S12 sont sélectionnables », avait-il déclaré, avec l’espoir de mettre fin à ce débat.

Justement, l’harmonie qu’a pu créer Djamel Belmadi entre les joueurs issus de la formation algérienne et ceux nés et formés à l’étranger a porté ses fruits. Ensemble et tournés vers le même objectif, les joueurs ont réussi à décrocher un titre africain attendu depuis 29 ans. On se remémore également les exploits des générations 2010 et 2014 sous la houlette de Rabah Saadane puis de Vahid Hallilodzic.

On constate que la FAF continue d’utiliser ce terme qui peut laisser croire qu’il y aurait deux catégories d’Algériens convoqués en sélection nationale. Par le passé, la Fédération algérienne de football avait eu quelques ‘’soucis’’ avec ce qu’elle qualifie de binationaux. La FAF, version Zetchi, avait douté de l’engagement de certains joueurs en sélection nationale.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus