1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. La détresse d’une ex-vedette de la télé algérienne bloquée aux Emirats
Air Algérie

La détresse d’une ex-vedette de la télé algérienne bloquée aux Emirats

Les témoignages sur les difficultés vécues par les ressortissants algériens à l’étranger, en raison de la suspension des vols de rapatriement de la compagnie aérienne Air Algérie, se multiplient sur les réseaux sociaux.

Les frontières algériennes sont fermées depuis presque 14 mois et les vols de rapatriement suspendus depuis le 1er mars dernier. Les Algériens bloqués à l’étranger n’ont aucun moyen de regagner le territoire national.

Sabri Boukadoum interpellé

Dernier appel de détresse en date, celui que vient de lancer le célèbre présentateur vedette du JT de 20 h de la télévision publique algérienne durant les années 1990. El Moatez-Billah Djilali, qui vit aux Émirats arabes unis depuis plusieurs années, est souffrant depuis plusieurs jours.

Articles en Relation

Sur Facebook, ses proches et ses amis s’activent pour tenter de le faire revenir en Algérie. Commentant l’initiative lancée par un de ses anciens collègues, l’ancien présentateur-vedette espère que les autorités entendront l’appel.

« Je prie Dieu pour que votre initiative aboutisse et que les conditions soient réunies pour que je revienne au pays dans les plus brefs délais », écrit-il à son ami M’hammed Bouazzara, l’un des initiateurs de l’appel adressé au ministère des Affaires étrangères sur Facebook.

Articles en Relation

Victime d’une escroquerie aux Emirats

Victime d’une escroquerie, El Moatez – Billah Djilali, en plus d’être malade, vivrait dans des conditions difficiles aux Emirats. « Je m’adresse au ministre des Affaires étrangères pour qu’il prenne les mesures qui permettent à ce citoyen de rentrer au pays. Ses ressources se sont épuisées, après avoir été victime d’escroquerie », explique M’hammed Bouazzara dans son appel.

Sa voix légendaire avait accompagné les Algériens durant plusieurs années lors de la décennie noire quand il présentait le journal télévisé de 20 h à l’ENTV. C’est, d’ailleurs, lui qui avait annoncé avec émotion l’annonce de l’assassinat du président Boudiaf à Annaba le 29 juin 1992.

El Moatez – Billah Djilali a quitté l’Algérie durant la décennie noire pour s’installer à l’étranger. Une période difficile où beaucoup de journalistes ont laissé leur vie.

Les autorités sont donc appelées à réagir et mettre fin au calvaire vécu par le journaliste qui souffre en silence à l’étranger.

« Je pense qu’à titre humanitaire, on ne peut pas laisser les Algériens en situation difficile à l’étranger », a expliqué Dr Berkani Bekkat, membre du comité scientifique, dans un entretien accordé à visa-algerie.com ce lundi 3 mai.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus