1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. L’Algérien qui « travaillait trop » finalement naturalisé français
Visas et Immigration

L’Algérien qui « travaillait trop » finalement naturalisé français

Pour la préfecture de Reims, Mohamed ne remplissait pas les critères pour devenir citoyen français. Ce ressortissant algérien qui vit en France de manière régulière depuis 13 ans avait pourtant présenté un dossier solide pour obtenir sa naturalisation.

L’homme cochait toutes les cases du bon citoyen français, dont un casier judiciaire vierge, des revenus réguliers et des impôts acquittés, un diplôme universitaire obtenu en France, une bonne connaissance de la langue française…sauf une seule pour la préfecture : il « travaillait trop ».

Quand, fin 2020, il décide de médiatiser son cas, l’affaire avait suscité de nombreuses réactions. Et pour cause : en France, on accuse régulièrement les étrangers de ne pas travailler assez et de profiter des aides sociales. Reprocher à quelqu’un de travailler beaucoup avait soulevé une vague d’interrogations.

Temps légal de travail autorisé en France

En fait, Mohamed avait dépassé le temps légal de travail autorisé par la législation française. En France, ce temps légal est fixé à 151 heures par mois. Or, l’Algérien travaillait près de 250 heures par mois, avec un travail à temps plein et des missions en CDD les weekends.

Pour lui, c’était le seul moyen de gagner correctement sa vie et subvenir aux besoins de sa famille. Avec toutes les missions cumulées, Mohamed gagnait environ 2000 euros par mois, un salaire moyen en France. « Je travaille trop pour être Français », avait-il regretté dans les médias.

Après les réactions soulevées par son cas, la préfecture de Reims a décidé de réétudier son dossier de naturalisation. Mohamed a finalement été naturalisé hier lundi 3 mai, selon la radio locale France Bleu. Désormais, citoyen français, il promet de respecter la durée légale de travail.

Des cas similaires à celui du ressortissant algérien

« Je ne savais pas qu’il ne fallait pas dépasser un quota d’heures et je vais faire en sorte de le respecter comme tout bon citoyen français », a-t-il dit sur France Bleu.

Selon son avocat, le cas de Mohamed n’est pas unique en France. Depuis la médiatisation de l’affaire du ressortissant algérien, l’avocat a reçu des témoignages d’autres personnes dont la naturalisation a été refusée parce qu’ils « travaillaient trop ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus