1. Accueil
  2. Divers
  3. L’Arabie saoudite autorise la Omra aux pèlerins étrangers vaccinés
Divers

L’Arabie saoudite autorise la Omra aux pèlerins étrangers vaccinés

Plus de 18 mois après avoir décidé la suspension des activités de pèlerinage, l’Arabie saoudite annonce qu’elle va de nouveau traiter les demandes de Omra des voyageurs étrangers vaccinés.

Ce dimanche 8 août, l’agence de presse saoudienne officielle annonce qu’à partir du 9 août 2021, la levée des restrictions liées à la pandémie de covid-19 s’étendra au petit pèlerinage. Les pèlerins seront acceptés sous réserve de remplir les conditions fixées par le ministère.

L’Arabie saoudite s’apprête à accueillir 60000 pèlerins étrangers mensuellement

Après la fermeture totale des frontières en mars 2020, l’activité de pèlerinage avait partiellement repris en octobre de la même année pour les résidents du royaume.

Par ailleurs, les deux sessions de Hajj 2020 et 2021 ont été maintenues, mais seulement pour un nombre limité de pèlerins locaux.

Depuis l’annonce de la reprise des visas touristiques, les croyants aux quatre coins du globe étaient à l’affût de nouveautés concernant le petit pèlerinage de la Omra.

Lundi prochain, qui correspond au 1er Mouharram 1443, les frontières seront rouvertes aux voyageurs étrangers. Le Royaume d’Arabie saoudite envisage de recevoir 60 000 pèlerins par mois pour un début, puis d’augmenter progressivement ce chiffre pour atteindre les 2 millions d’ici quelque temps.

Les pèlerins étrangers doivent présenter dans leur dossier un document vaccinal valable. Les vaccins anti-covid19 approuvés par les autorités sont Pfizer-BioNTech, AstraZeneca, Moderna et Johnson & Johnson.

Ceux qui ont reçu deux doses du vaccin covid chinois Sinovac pourront être acceptés après une dose supplémentaire « booster » de Pfizer ou Moderna.

Par ailleurs, les voyageurs en provenance de pays figurant sur la liste d’interdiction d’entrée devront passer une quarantaine obligatoire. Les détails de la procédure se trouvent sur le site officiel du ministère du Hajj et de la Omra saoudien.

Une campagne de vaccination qui revêt un enjeu économique majeur

La reprise du petit pèlerinage s’inscrit dans un contexte sanitaire et économique des plus délicats. En effet, les activités touristiques et de pèlerinage représentent une des principales sources de revenus du royaume. Le secteur a subi des pertes estimées à près de 12 milliards de dollars suite à la crise sanitaire du covid-19.

C’est pourquoi le gouvernement saoudien a mis en place une politique vaccinale stricte. Les autorités ont accéléré la vaccination qui est devenue obligatoire pour accéder aux établissements scolaires, aux centres de divertissements et aux moyens de transport publics et privés.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus