1. Accueil
  2. Lieux, Plats et Traditions
  3. Le café, bientôt une boisson réservée aux riches ?
Lieux, Plats et Traditions

Le café, bientôt une boisson réservée aux riches ?

Le magazine américain spécialisé Sciences Advances vient d’annoncer des mauvaises nouvelles pour les centaines de millions d’amateurs de café dans le monde. Explications.

Le café pourrait bientôt devenir un luxe après avoir été la boisson populaire par excellence à travers le monde, rapporte, ce mercredi 11 novembre, le média allemand DW.

Le magazine américain spécialisé Sciences Advances vient d’annoncer des mauvaises nouvelles pour les centaines de millions d’amateurs de café dans le monde, souligne DW

La revue spécialisée prévoit un avenir sombre pour la filière du café dans les décennies à venir. En effet, selon une étude réalisée par Sciences Advances, 60 % des graines de café sont menacées d’extinction, dont l’Arabica qui représente plus de la moitié de la production mondiale et qui fournit les meilleures variétés de café.

Pourtant, rien qu’en Afrique, environs dix millions d’agriculteurs cultivent le café sur une superficie totale de deux millions d’hectares. La région de l’Est de l’Afrique est parfaite pour la production de ce produit grâce notamment aux températures modérées et aux quantités de pluie suffisante pour rendre les terres fertiles.

Le café, bientôt inaccessible ?

Mais les agriculteurs de ces régions ont remarqué un déclin de la production durant les 10 à 20 dernières années. Selon eux, cette baisse de production est due à la sécheresse et aux catastrophes naturelles, causées par le réchauffement climatique.

Selon le chercheur de l’Institut Südwind, Friedel Hütz-Adams, il faudrait penser à concevoir des graines plus résistantes aux conditions climatiques changeantes. Les scientifiques sont donc appelés à trouver des solutions pour aider les agriculteurs.

Les agronomes, de leur côté, préconisent une amélioration de la façon de semer et de bien choisir la terre.

Les politiques appelés à agir

Le chercheur Friedel Hütz-Adams pense que sans l’aide des gouvernements, il ne sera plus possible d’avoir du café en quantité suffisante. Les états doivent investir durant les prochaines années dans les recherches pour aider les agriculteurs à avoir des graines plus résistantes aux changements climatiques.

Les agriculteurs, les scientifiques et bien sûr les décideurs politiques doivent conjuguer leurs efforts pour que le café reste accessible pour les millions de personnes qui le boivent quotidiennement.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus