Le crash d’un vol Ryanair en France évité de justesse

Le :

Le Bureau d’Enquêtes et d’Analyses pour la Sécurité de l’Aviation civile (BEA) a publié, la semaine dernière, un rapport sur l’incident survenu le 29 janvier 2015 et au cours duquel un vol de la compagnie aérienne Ryanair en provenance de Londres Stansted a failli s’écraser à l’aéroport de Bergerac en Dordogne (France), rapportent ce lundi plusieurs médias français et irlandais.

 

Le crash du Boeing 737, qui transportait à son bord 166 passagers, avait été évité de justesse. Les conditions météorologiques étaient mauvaises, et les deux pilotes à bord ont perdu la maîtrise de la situation. En conséquence, le Boeing 737 a volé à une vitesse anormalement basse pendant plus de deux minutes.

 

D’après le BEA, parmi les facteurs susceptibles d’avoir contribué à la mise en descente anticipée et à sa poursuite figure une première préparation de l’approche insuffisamment précise, ce qui a provoqué une incompréhension entre le pilote et le copilote concernant les modes à utiliser.

Le copilote, qui n’avait que 27 ans et 400 heures de vol, n’était pas assez expérimenté, particulièrement concernant ce type d’approche en est aussi l’un des facteurs ayant amené à cette descente.

Néanmoins, le commandant de bord de 57 ans et son copilote ont réussi à redresser l’avion à temps avant d’effectuer un atterrissage en toute sécurité 20 minutes plus tard. Si cette manœuvre n’avait pas été appliquée, l’avion se serait écrasé dans les 40 secondes. Il n’y a eu aucun mort à bord, mais 6 personnes étaient légèrement blessées.

À la suite de l’incident, Ryanair a modifié ses procédures opérationnelles.

| Voir aussi : Les images du crash de l’Airbus au Pakistan filmées par des caméras de surveillance (Vidéo)


 

Par : Sara Djoudi

Partager sur :
Quoi de neuf ?