1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Le cri d’alarme de 282 étudiants algériens inscrits en Russie
Air Algérie

Le cri d’alarme de 282 étudiants algériens inscrits en Russie

Les autorités algériennes ont procédé à la fermeture des frontières le 17 mars 2020. Depuis, les vols de et vers l’Algérie sont suspendus, hormis quelques opérations de rapatriement ainsi que des vols spéciaux opérés par des compagnies étrangères, notamment françaises Air France et ASL Airlines.

Si la situation des ressortissants algériens bloqués à l’étranger est connue de l’opinion publique, il existe d’autres citoyens qui sont, eux, bloqués en Algérie. C’est le cas de ces étudiants algériens inscrits dans des universités en Russie.

Plus de 280 étudiants empêchés de rejoindre la Russie

Selon des documents obtenus par visa-algerie.com, ils sont 282 étudiants, de diverses spécialités et issus des différentes wilayas du pays à attendre un geste des autorités algériennes pour qu’ils puissent rejoindre les bancs des universités russes dans lesquelles ils sont inscrits.

Ces étudiants, dont une partie a été rapatriée en juillet dernier de Russie, devaient rejoindre les cours qui se déroulent en présentiel depuis le 8 février 2021. Ils assistaient à des cours en ligne depuis le mois de septembre, affirme Hicham, un des étudiants concernés par cette situation. Désormais, les universités russes réclament leur présence sur place.

Trois délégués de ces étudiants ont été reçus par le ministre des Affaires étrangères Sabri Boukadoum au siège du MAE à Alger. « Le ministre des Affaires étrangères a appelé l’ambassadeur d’Algérie à Moscou et l’a instruit de régler le problème », confie Hichem, un des porte-parole des étudiants bloqués.

Hichem ajoute que Sabri Boukadoum leur a également demandé d’écrire une lettre aux ministères de l’Intérieur et de l’Enseignement supérieur pour exposer leur cas.

« Selon des échos qui me parviennent. Il y a des démarches qui ont été entreprises », révèle l’étudiant qui affirme qu’une lettre a été déposée lundi 8 février aux ministères de l’Intérieur et de l’Enseignement supérieur. Ce dernier a répondu. Un rendez-vous est fixé pour lundi 16 février à 9h avec un cadre du ministère qui gère ce dossier des étudiants algériens à l’étranger.

L’affaire est arrivée au niveau de la présidence de la République

Selon Hichem, une représentante a été reçue à la présidence de la République. Elle a été orientée vers le médiateur de la République, Karim Younes, qui l’a reçue en promettant de faire le nécessaire pour régler ce cas.

Certains étudiants ont déjà été renvoyés par leurs universités, alors qu’ils ont payé des sommes atteignant les 5 000 dollar. D’autres risquent de perdre leur bourse octroyée par l’État russe, affirme notre interlocuteur.

Dernièrement, la compagnie nationale Air Algérie a effectué un vol vers l’Irlande pour transporter des étudiants boursiers algériens qui y vont pour poursuivre leurs études. Les étudiants en Russie espèrent un règlement rapide car pour le moment, ils n’ont eu droit qu’à des promesses.

Hichem et ses camarades entendent poursuivre leur mobilisation pour parvenir à une solution rapide à leur problème.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus