1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Le Maroc drague les touristes français
Voyages et Tourisme

Le Maroc drague les touristes français

Le Maroc rouvrira ses frontières le lundi 7 février. Les vols commerciaux internationaux reprendront après une suspension qui a duré près de deux mois et demi. Les frontières marocaines sont en effet fermées depuis le 29 novembre dernier, après l’apparition des premiers cas du variant Omicron en Europe.

Une période durant laquelle le tourisme marocain a été fortement impacté par l’absence de dizaines de milliers de touristes internationaux, notamment les Français, qui avaient l’habitude de passer leurs vacances de fin d’année au royaume.

Voyage au Maroc : un protocole sanitaire pour satisfaire les touristes

Pour la réouverture des frontières, le Maroc a opté pour un protocole sanitaire plus souple pour les touristes étrangers. Plus de classement des pays selon le risque sanitaire (la France était par exemple dans la liste B des pays à risque, avec obligation de quarantaine pour les voyageurs) ni d’expulsion des touristes détectés positifs à l’arrivée au Maroc – une mesure qui avait provoqué la colère des compagnies aériennes étrangères, notamment EasyJet.

« Le signal que nous donnons est celui d’une reprise du tourisme dans des conditions d’accueil favorables et avec un minimum de restrictions », souligne Adel El Fakir, directeur général de l’office national marocain du tourisme, dans un entretien accordé au Figaro ce mercredi 2 février. 

Maroc : reprise des traversées maritimes le 7 février

Le responsable marocain a également annoncé la reprise des traversées maritimes à l’occasion de la réouverture des frontières le 7 février prochain.

Avant la crise sanitaire, le Maroc était la destination n°1 des Français hors des pays de l’Union européenne, selon Adel El Fakir. En 2019, 4.2 millions de touristes français ont séjourné au Maroc.

Conscient de la place du Maroc chez les touristes français, Adel El Fakir table sur le retour d’ici l’été, au même niveau de liaisons aériennes d’avant la crise sanitaire, soit « une moyenne de 66 vols quotidiens depuis 20 aéroports ».

Autre argument à destination des touristes français : il n’y aura pas de hausse des prix après la réouverture des frontières. 

« Le secteur est en reprise, l’objectif des hôteliers est d’accueillir leurs clients dans les meilleures conditions. On l’a vu au cours des deux années écoulées, il n’y a pas eu de variation des prix. Encore une fois, le marché français est extrêmement important pour nous », a détaillé Adel El Fakir.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus