1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Le Maroc place la France et l’Espagne sur la liste B : une mesure critiquée
Voyages et Tourisme

Le Maroc place la France et l’Espagne sur la liste B : une mesure critiquée

La détérioration de la situation sanitaire en Europe a poussé le Maroc à réagir afin d’éviter d’importer des cas de variants du covid-19. La France, l’Espagne et le Portugal font désormais partie de la liste B pour les voyages vers le royaume.

La mise à jour a été dévoilé hier dimanche par le gouvernement marocain. Elle entrera en vigueur le 14 juillet à minuit.

Pour les Marocains et les étrangers établis dans ces trois pays qui souhaitent rentrer au Maroc, tout est chamboulé. Ils doivent désormais se soumettre à des mesures qu’ils n’avaient pas prévues initialement.

Pays de la liste B : les restrictions pour les voyages au Maroc

En plus de la présentation d’un test PCR négatif datant de moins de 48 heures avant le vol, les passagers en provenance de pays classés dans la liste B doivent se soumettre à plusieurs restrictions.

Pour ceux d’entre eux qui n’ont pas été vaccinés ou qui ont reçu une seule dose, ils doivent se soumettre à une période de confinement obligatoire de dix jours à leurs frais dans un hôtel désigné par les autorités marocaines.

Les personnes vaccinées devront présenter un certificat de vaccination et un test PCR négatif réalisé moins de 48h avant le vol.

Avant ce changement de classement, les voyageurs en provenance de ces pays devaient seulement présenter un test PCR négatif de moins 48 heures de la date d’arrivée au Maroc. 

Huit vaccins sont reconnus par le Maroc : AstraZeneca, Sinopharm, Spoutnik, Pfizer-BioNTech, Janssen, Covishield, Moderna et Sinovac.

Autant dire que ce changement de dernière minute risque fortement de contrarier les plans de nombreux voyageurs qui avaient choisi le Maroc comme destination cet été. 

Une mesure critiquée au Maroc

Au Maroc, la mesure suscite des critiques. Le site Médias 24 doute de la possibilité d’application de ces mesures pour les nombreux passagers attendus depuis la France et l’Espagne.

« Cette disposition est inapplicable, car le nombre de Marocains attendus en provenance de France et d’Espagne notamment, dépasse de dizaines de fois, la capacité des hôtels en question », écrit Médias 24 ce lundi 12 juillet.

Médias 24 pointe également un problème de communication de la part du gouvernement. « L’information n’a même pas fait l’objet d’un communiqué », note le site.

Pour sa part, le site Le 360 estime que cette décision va impacter le secteur du tourisme au Maroc. La France, l’Espagne et le Portugal sont les trois principaux pays de provenance des touristes vers le Maroc, note le même média.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus