1. Accueil
  2. Lieux, Plats et Traditions
  3. Le match : frites-omelettes algérienne ou tortilla espagnole ?
Lieux, Plats et Traditions

Le match : frites-omelettes algérienne ou tortilla espagnole ?

Des pommes de terre et des œufs, parfois des oignons, rien de plus. Ces deux plats méditerranéens basés sur des ingrédients similaires offrent une simplicité gustative mais sont adorés dans leurs pays respectifs et parfois au-delà des frontières.

Si leur ressemblance se porte sur leur symbolique et leur composition, ils sont très différents au goût et sur leur réputation. Alors qui, des Espagnols ou des Algériens, a trouvé la meilleure manière d’associer les pommes de terre aux œufs ?

Une histoire et une consommation proche

Ces plats ont eu une introduction différente dans leurs pays respectifs, mais ils ont une symbolique historique très proche. La tortilla a été introduite entre la fin du 18e et le début 19e siècle en Espagne. Cette omelette épaisse qui se découpe en parts comme une tarte aurait été influencée par des omelettes cuisinées par les Aztèques au cours du 16e siècle.

Articles en Relation

La découverte de la patate par les Espagnols et son introduction en Espagne a permis la naissance de la tortilla que l’on connaît aujourd’hui. Depuis cette période la recette n’a jamais changé. Elle est perçue comme un plat populaire plutôt consommé par les couches pauvres de la population, mais n’est pas pour autant boudée par les classes les plus aisées.

En Algérie, il est difficile de dater la frites-omelettes tant elle est intégrée à notre quotidien. Au même titre que la calentica arrivée à Oran et inspirée des Espagnols, il pourrait venir de l’Espagne. Mais aucune trace officielle ne permet de raconter son origine. Toutefois, comme la tortilla, la frites-omelettes a très vite été perçue comme un plat populaire, très nourrissant et accessible financièrement à tous.

Articles en Relation

Les deux plats sont sans doute les plus servis dans les grandes villes des deux pays. Ils sont peu coûteux, 50 à 100 da pour la frites-omelettes, 2,50 euros pour la part de tortilla. Ils se mangent de la manière la plus simple possible, en plat avec les doigts et du pain ou même en sandwich.

Frites-omelettes algérienne – Capture Youtube

Différences de représentation dans le monde

La tortilla est peut-être plus connue dans le monde, puisque ce plat est perçu comme une tradition nationale de l’Espagne. D’ailleurs le pays ibérique le revendique volontiers, toutes les régions du pays, les îles espagnoles y compris, proposent la tortilla. L’Espagne exporte même sa fameuse recette en emballage sous vide, et on reproduit ce plat dans de nombreux pays européens.

Articles en Relation

L’Algérie n’est pas officiellement liée à la frites-omelettes, elle sera davantage étiquetée par son couscous ou encore sa chorba. Toutefois, si l’on ne revendique pas ce plat dans notre cuisine nationale, officieusement la frites-omelettes est le plat algérien qui s’exporte le plus à l’étranger, notamment grâce au développement de restaurants de fast-food dans les grandes villes européennes. D’ailleurs si vous voyagez en dehors de l’Algérie, il sera plus facile de trouver une excellente frites-omelettes plutôt qu’un bon couscous algérien.

La tortilla est cuisinée dans tous les lieux de restauration espagnols, du bar du coin aux restaurants gastronomiques. La frites-omelettes en revanche ne dépasse pas la frontière gargote/restaurant. Elle reste un plat populaire que l’on mange dans les petites échoppes ou chez soi, lorsque le frigo est vide.

Tortilla espagnole – Capture Youtube

Goût et texture aux antipodes

Concernant le goût, les deux plats ont beau se ressembler, leur préparation n’est pas du tout la même. Chez les Espagnols, tout est fait dans la même poêle, on fait d’abord revenir les pommes de terre et éventuellement les oignons et ensuite on y ajoute des œufs préalablement battus. Pour en faire une sorte de tarte et pouvoir la retourner, il faudra bien la cuire.  La tortilla peut parfois prendre d’autres aspects, elle pourra être agrémentée d’oignons et de poivrons.

Chez les Algériens, on coupe les pommes de terre en frites et on les prépare séparément. On les fait revenir à la poêle pour y casser négligemment les œufs.  La frites-omelettes reste assez épuré et laisse peu de place à l’imagination. Certains y ajoutent de la viande ou de l’harissa, mais rien qui change foncièrement la recette de base.

Bilan : peut-être nous serons légèrement chauvins quant à la frites-omelettes mais la texture est plus intéressante, car l’on casse les œufs sur des frites “fait maison”, offrant ainsi texture crémeuse, les œufs étant légèrement cuits. Le goût de la frite gardée très épaisse se distingue mieux que les pommes de terre noyées dans la tortilla, qui souvent est très sèche.

Notre palais étant plus habitué à la frites-omelettes, notre cœur balance forcément pour la version algérienne de cette omelette. En revanche, pour être équitable, il faudra reconnaître que la tortilla est plus conviviale, car elle se partage aisément en parts ou en cube, parfait pour grignoter avec ses amis ou sa famille.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus