1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Le passeport algérien un peu plus puissant grâce au covid-19
Voyages et Tourisme

Le passeport algérien un peu plus puissant grâce au covid-19

Tous les passeports ne sont pas égaux dans le monde. Cette réalité sur la mobilité internationale a toujours existé : les passeports de chaque pays n’offrent pas tous la même liberté de circulation.

Plusieurs classements élaborés par des cabinets privés tentent chaque année de comparer la puissance des passeports, c’est-à-dire qui ouvre le plus de frontières sans visa. Mais depuis l’année dernière et le début du covid, une autre donnée majeure est à prendre en compte : l’incidence du covid-19 sur la situation sanitaire de chaque pays.

Outre les visas, d’autres conditions d’entrée sont désormais demandées : un vaccin anti-covid, une gestion irréprochable de la contagion et l’éventuel développement d’un variant de la maladie. Pour ces récents critères, tous les pays sont logés à la même enseigne.

Qu’en est-il du dernier classement 2021 qui vient d’être dévoilé par Passeport index ? Les pays réputés pour la puissance de leur passeport sont-ils toujours les mêmes ? À l’inverse, les pays ayant accès à très peu de pays sans visa se sont-ils rattrapés sur ce tacite visa sanitaire ?

L’Algérie, le va et vient

Le passeport algérien a très peu profité de la situation pandémique pour faire remonter son influence dans les classements mondiaux. D’après passportindex.org qui a publié son dernier rapport le 6 juillet, l’Algérie se situe actuellement à la 64e place avec un accès à seulement 15 pays sans visa contre 37 pays avec visa à l’arrivée et 146 pays avec demande de visa au préalable.

C’est toutefois mieux que l’an dernier où l’Algérie n’accédait qu’à 14 pays sans visa. Cependant, malgré une stagnation du nombre de pays accessibles sans visa, l’Algérie a réussi à monter de quelques rangs dans le classement de Passeport index. Cette année par exemple, elle est passée de la 64e place à la 61e place. Dans le classement global du covid-19, le site la positionne même à la 47e place.

Même si l’Algérie n’a pas obtenu beaucoup plus de pays accessibles sans visas, elle a pu remonter en raison de la pandémie. Pour la première fois, le passportindex.org a décidé de prendre en compte les restrictions de mobilités temporaires et pas seulement permanentes.

Le classement prend une toute autre allure. Des pays au passeport “puissant” ont dégringolé car étant fortement touchés par la maladie et ont perdu leur accès à de nombreux pays.

L’Algérie, depuis début 2020, a fait partie des pays les moins touchés par le covid-19, contrairement à certains pays européens ou encore les États-Unis extrêmement impactés par la pandémie. En revanche, la fermeture totale de l’Algérie aux autres pays a souvent impliqué un principe de réciprocité, ce qui n’a pas permis une grande mobilité des Algériens.

Maroc et Tunisie, l’un monte alors que l’autre chute

Les voisins maghrébins de l’Algérie ont également vu leurs rangs changer au fil des années. Le Maroc et la Tunisie ont gagné des destinations sans visa.

Le Maroc par exemple est passé de 23 à 24 pays sans visa, la Tunisie quant à elle de 27 à 28 pays sans visa. En revanche, tout comme l’Algérie, le Maroc et la Tunisie ont développé un indice de mobilité différent en raison de leur gestion covid.

Ainsi le Maroc ne cesse de gagner des places. En 2020, en prenant en compte le covid-19, il est passé de la 44e place à la 60e, obtenant un score de mobilité de 57 en 2021 contre 51 en 2020. La Tunisie observe plutôt l’inverse. Le pays était l’un des miracles de santé en 2020 et caracolait à la 37e place avec un score de mobilité de 158. Mais en 2021, le pays n’échappe pas à la menace coronavirus, il a été même placé en liste rouge par plusieurs pays, ce qui le fait dégringoler à la 54e place avec un score de mobilité de 63.

Les plus puissants perdent de leur pouvoir 

Les pays au passeport puissant ont également dû faire face à des restrictions de mobilités essentiellement dues au covid-19. En 2021, le passportindex.org estime que c’est la Nouvelle-Zélande qui dispose actuellement du passeport le plus puissant au monde. Son passeport permet d’accéder à 99 pays sans visa – c’est moins que d’autres pays – mais il est très peu concerné par les blocages covid-19 imposés par d’autres pays. La Nouvelle-Zélande est l’un des pays les plus épargnés par le covid-19. Durant les 4 dernières semaines, elle n’a pas dépassé plus de 7 nouveaux cas par jour et depuis le mois d’avril, elle ne compte plus de décès liés au coronavirus.

En 2020, l’Allemagne était à la place numéro 1. La Nouvelle-Zélande et l’Allemagne prennent ainsi la place du Japon depuis deux ans. Le pays nippon habitué à être placé en première place de ce type de classement, est cette année, relégué à la 3e place mondiale.

Dans le top 5 se maintiennent les habituels pays européens comme la France, l’Italie ou encore l’Autriche, mais aussi des pays asiatiques comme la Corée du Sud ou encore Singapour. On trouve aussi le Royaume-Uni et les États-Unis, pourtant très affectés par l’épidémie. Mais la force de leur puissance d’avant-covid-19 leur a permis de se maintenir à un niveau respectable.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus