1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Le Québec recrute dans la santé : le Maghreb concerné
Visas et Immigration

Le Québec recrute dans la santé : le Maghreb concerné

Face à la pénurie conséquente de personnel médical dans la province du Québec, le ministère de la Santé canadien a reçu la mission de recruter 4000 travailleurs de la santé à l’étranger. L’Algérie, le Maroc et la Tunisie sont concernés par cette vaste opération de recrutement.

Cet évènement de recrutement international, nommé « Journées Québec soins infirmiers » s’adresse aux personnes formées en soins infirmiers et détenant un niveau avancé de français.

Un diplôme d’enseignement supérieur en soins infirmiers obtenu en Algérie, au Maroc ou en Tunisie est évidemment nécessaire, tout comme une année d’expérience minimum dans un établissement de santé, dont six mois en médecine-chirurgie, effectuée au cours des quatre dernières années.

Comment postuler ?

La période d’inscription pour les candidats s’est ouverte le 12 octobre et se terminera le 5 novembre 2021. Le recrutement se déroule sur la plateforme dédiée à cet effet, juste ici. Afin de mener à bien votre inscription, vous devez d’abord créer votre compte, votre profil, puis y déposer votre curriculum vitae et vous inscrire à l’évènement correspondant à votre pays.

Si votre profil intéresse les employeurs, une convocation vous sera transmise et une session de recrutement virtuelle sera organisée par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI), en collaboration avec Recrutement Santé Québec (RSQ) et le ministère de l’Enseignement supérieur du Québec.

Un recrutement inédit, sans programme d’immigration spécifique

Cette vaste opération de recrutement est inédite et concerne également les travailleurs sociaux, les orthophonistes et les physiciens médicaux, mais dans une moindre mesure.

Pour autant, la venue de ces quelque 4000 travailleurs de la santé ne donnera pas lieu à un programme spécifique d’immigration. Ces travailleurs pourront être recrutés « par l’entremise du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) », explique le cabinet de la ministre de l’Immigration, Nadine Girault à Radio Canada.

Ainsi, les personnes recrutées auront un contrat de travail lié à l’établissement de santé canadien où elles travaillent, généralement d’une durée de deux à trois ans. Si elles souhaitent demeurer au Québec ou changer d’établissement, une demande de résidence permanente devra être faite.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus