1. Accueil
  2. Divers
  3. Le racisme vis-à-vis des sportifs algériens en hausse en Europe
Divers

Le racisme vis-à-vis des sportifs algériens en hausse en Europe

Le sport de haut niveau s’éloigne de plus en plus des valeurs de partage et de diversité en Europe. Les sportifs aux origines étrangères, notamment les Algériens, font souvent l’objet de blagues ou d’insultes racistes, que ce soit sur le terrain ou les réseaux sociaux où les internautes deviennent de plus en plus agressifs.

En moins de six mois, trois affaires de racisme à l’égard de sportifs algériens ont été médiatisées en Europe. Les cas sont sûrement plus nombreux, mais ceux qui ont été rendus publics ont prouvé qu’ils étaient sans limites et complètement irrationnels.

Un cycliste algérien menacé et insulté

Le dernier sportif d’origine algérienne ayant subi des remarques racistes est Nacer Bouhanni, un cycliste professionnel qui évolue en France. Celui qui est considéré comme le plus jeune champion de France, n’avait jamais eu à justifier ses origines sur le terrain du sport, du moins jusqu’à cette année.

Articles en Relation

Le cycliste de haut niveau a fait une grosse erreur sportive lors d’une compétition, un sprint dangereux pour ses compétiteurs et cet écart n’a, non seulement, pas été pardonné par le public français, mais en plus, lui a valu des insultes et des menaces.

Cette faute sportive a été punie, puisque Nacer Bouhanni a été déclassé par mais le public n’a pas semblé satisfait. Des centaines de messages privés invitant Nacer Bouhanni à rentrer “chez lui”, ont inondé les messageries de ses réseaux sociaux.

Articles en Relation

Retourne dans ton pays sale maghrébin

Accusé d’avoir fait intentionnellement cette faute, il a été vivement critiqué. “Retourne dans ton pays sale maghrébin”, a-t-il pu lire à plusieurs reprises, ou encore des textes lui rappelant que la France n’est pas l’Afrique. Il a également reçu de nombreuses images en référence au terrorisme ou des photos de cochon pour critiquer sa pratique de la religion musulmane.

Nacer Bouhanni a tellement été acculé par ces remarques qu’il a déposé une plainte auprès de la justice française. Le cycliste s’apprête à participer au prochain Tour de France, mais dans quelles conditions, on ne le sait pas.

Le cyclisme français est une discipline où l’on observe très peu de diversité, Nacer Bouhanni est le seul Algérien ayant atteint un tel niveau dans cette discipline. Il s’agit déjà d’une énorme difficulté à surmonter, et il semblerait qu’à la moindre erreur, vous pouvez être écarté.

« Algérien de merde »

Le football, pourtant un sport très populaire censé souder les foules, n’est pas non plus épargné. Les championnats européens dans lesquels de nombreux joueurs d’origine algérienne ont leurs marques, ont également leur lot d’insultes racistes.

Le jeune joueur Adam Ounas, qui évolue actuellement au sein du club italien FC Crotone a été largement insulté en Italie sur les réseaux sociaux, après la victoire de son club dans un match qui l’opposait au Torino.

Les fans de l’équipe adverse ont qualifié, sans fard, Adam Ounas d’ “Algérien de merde”, ou encore d’”Africain de merde”, en lui souhaitant une mort atroce. Le joueur a été très affecté par ces flots d’insultes. Il a été soutenu par son club et de nombreux joueurs de football, mais recevoir toute cette haine pour avoir seulement fait son travail a fortement ému le joueur d’origine algérienne.

En décembre dernier, le joueur de football Nabil Bentaleb a subi le même sort en Allemagne. Mais cette fois de la part d’un ancien pro du football allemand Steffen Freund. Ce dernier, qui commentait la suspension de Nabil Bentaleb du club allemand Schalke 04, a justifié ce renvoi par ses origines algériennes.

Pour l’ex-joueur allemand, Nabil Bentaleb manque de “discipline”, car il est franco-algérien. Les origines du footballeur algérien seraient donc un handicap pour lui.

La violence de ses propos a été telle que la Fédération Algérienne de Football est intervenue pour défendre le joueur algérien, exigeant des sanctions à l’encontre de Steffen Freund, désormais consultant dans le monde du football professionnel.

Ramener l’inconnu quand le joueur nous déçoit

Qu’ils réussissent ou qu’ils échouent, les sportifs sont les premiers à souffrir du racisme, en raison de leur forte exposition. Les Algériens ne sont pas les seuls à subir ce type de comportement, les joueurs d’origine africaine sont en général visés par des critiques liées à leurs origines et non à leurs performances sportives.

Le fait qu’ils jouent sous la bannière d’une équipe, parfois d’un pays tout en ayant d’autres origines et parts identitaires semblent entrer en conflit dans l’esprit des supporters qui n’hésitent pas à les rejeter par ce biais, lorsque ces joueurs ne sont pas “à la hauteur”. Il est plus simple de s’identifier au sportif qui gagne, qu’à celui qui ne suit pas les bonnes règles et remporte la compétition.

Le problème concerne l’ensemble des pays européens, tous sports et compétitions confondues. Les clubs de football britannique ont lancé une campagne contre le racisme à la fin du mois d’avril, en boycottant l’ensemble des réseaux sociaux qui sont souvent le théâtre de dépassements verbaux et de discrimination.

Ces mêmes clubs avaient demandé, avant cette action, à Facebook et Twitter de retirer les insultes racistes et rabaissantes sur leurs plateformes, mais les sociétés ont refusé au nom de la liberté d’expression. Si les insultes racistes ont encore de beaux jours devant eux, ce type de mobilisation permet à minima de réunir les acteurs du sport pour défendre leur discipline et les valeurs de la compétition.

La démarche des clubs britannique a été largement suivi par les clubs de Rugby, mais également soutenue par des grandes marques de sport comme Nike ou encore Adidas.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus