1. Accueil
  2. Actualités
  3. Le visa pour la France plus difficile à obtenir ? Explications du consul général de France en Algérie
Actualités

Le visa pour la France plus difficile à obtenir ? Explications du consul général de France en Algérie

La délivrance des visas pour la France aux algériens n’a cessé d’augmenter ces dernières années, a révélé à TSA le consul général de France en Algérie, Marc Sédille. Ce chiffre a atteint un pic en 2017, avec un peu plus de 410 000 visas délivrés cette année-là.

Le visa est-il plus difficile à obtenir ?

Mais les algériens constatent aujourd’hui qu’il est plus difficile d’obtenir un visa pour la France. C’est « une réalité que personne ne nie », concède le consul. Il explique que cette situation résulte de la crise migratoire à laquelle l’espace Schengen a dû faire face en 2015.

« La réponse à cette crise migratoire majeure de 2015 qui a mis en péril l’espace Schengen a été de revenir aux principes fondateurs de l’accord Schengen qui sont la suppression des contrôles aux frontières intérieures, le renforcement des contrôles aux frontières extérieures, la coopération de police transfrontalière et la coopération judiciaire », précise le Consul.

Le visa Schengen étant un instrument de contrôle des frontières extérieures, le renforcement de ce dernier implique donc « un contrôle accru sur la délivrance des visas ».

Concrètement, qu’est-ce que le « contrôle accru » ?

Pour la France, la plateforme France-Visas est la « matérialisation » de ce « contrôle accru ». Cette plateforme gouvernementale permet aux demandeurs de saisir leur demande de visa et leur fournit la liste des justificatifs requis selon le code Schengen concernant les visas de court séjour. Elle a été déployée « partout dans le monde », précise le Consul.

Il ajoute que « les partenaires Schengen ont établi une liste commune de justificatifs à produire » en Algérie. Ainsi, « tout ce qui a pu être mis en place précédemment, tous les dispositifs qui prévoyaient des assouplissements ont été balayés par ce renforcement du contrôle aux frontières extérieures, par ce renforcement du contrôle sur la délivrance des visas et par cette harmonisation de la politique des pays Schengen ». Tous les justificatifs doivent maintenant être fournis, « quelle que soit la qualité du demandeur ».

« Cela ne vise pas exclusivement les Algériens », assure le Consul, qui ajoute que cette mesure est appliquée partout. La seule particularité, selon lui, réside dans « ce mouvement de va-et-vient continu qui a toujours existé » entre la France et l’Algérie, qui explique que le contrôle accru crée une « situation difficile ». « Mais il n’y a pas de volonté de restreindre la délivrance des visas », affirme le Consul.

Que disent les chiffres ?

Le nombre de visas pour la France délivrés aux algériens a atteint un pic en 2017, précise Marc Sédille. L’Algérie est dans « peloton de tête des pays qui sont bénéficiaires de visas Schengen délivrés par la France », avec plus de 410 000 visa délivrés l’année dernière. Le consul explique que la Chine est en tête en raison de sa population et que l’Algérie est deuxième, suivie du Maroc.

S’il est encore trop tôt pour donner les chiffres de 2018, le consul estime que le changement de prestataire de TLScontact à VFS Global à Alger au printemps dernier a bien eu une incidence sur le traitement des demandes de visa. Il rappelle que le consulat avait arrêté de recevoir les demandes de visa pendant trois semaines, afin de mener à bien cette transition.

En termes de chiffres pour 2018, il prévoit donc une « combinaison » de l’impact du changement de prestataire et de celui du renforcement des contrôles sur la délivrance des visas. « Personnellement, je pense qu’on sera globalement sur un volume assez proche de 2017, à quelques dizaines de milliers d’unités près », estime-t-il.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus