1. Accueil
  2. Lieux, Plats et Traditions
  3. Les 10 plus gros défauts de Paris
Lieux, Plats et Traditions

Les 10 plus gros défauts de Paris

Au cinéma, Paris est une ville qui inspire le rêve, l’art de vivre et la délicatesse. Mais dans la réalité, la vie parisienne a beaucoup moins de charme qu’en apparence.

La capitale française, malgré son histoire et sa beauté, vous engouffre dans un rythme infernal, voire déprimant. Quels sont ses principaux défauts ?

  1. Le manque de temps

Lorsque l’on vit à Paris, il est impossible d’être maître de son temps. Cette ville immense dévore littéralement votre temps.

Articles en Relation

Les déplacements, l’importante population, les horaires de travail, sont autant d’éléments qui grignotent vos journées et votre énergie à un tel point qu’il est impossible de consacrer beaucoup de temps à ses loisirs ou ses familles.

Chaque course ou démarche demande un temps conséquent, il faut alors jongler avec des emplois du temps surchargés.

Articles en Relation

  1. La cherté de la vie

Pour vivre à Paris, il vaut mieux très bien gagner sa vie. La Capitale est excessivement chère. Avec un prix de l’immobilier à l’achat à en moyenne à 11 000 euros le m2, et une location moyenne à 33 euros le m2, Paris fait partie des trois villes les plus chères du monde.

Les transports en commun, les parkings, la restauration et les denrées essentielles sont également bien plus chers que dans le reste de la France. Il faut donc compter sur un bon salaire pour vivre décemment à Paris. D’après le site Paris Job, il faut compter sur un salaire de 40 000 brut annuels pour vivre correctement à Paris en tant que personne seule.

  1.  Les logements indécents

Comme évoqué précédemment, se loger à Paris est assez décourageant. Au-delà des prix excessifs, les locations proposées sont souvent en deçà des attentes. Les surfaces sont très petites, mal entretenues et il est compliqué de louer un appartement seul. Avec un loyer moyen de 33 euros le m2, il faut compter par exemple 660 euros pour un 20 m2, ou encore 1650 euros pour un 50 m2.

La Capitale voit de nombreuses colocations d’adultes, qui ne peuvent pas se permettre un loyer entier en tant que célibataire. Les étudiants doivent souvent se contenter de petites chambres de bonnes. Quant aux familles modestes, elles n’ont d’autres choix que de vivre en banlieue, ce qui implique des heures de transport en commun pour se rendre à Paris.

Sans oublier que l’offre est pauvre et que les exigences des propriétaires vis-à-vis des locataires ne cessent de s’endurcir. Par exemple, il est demandé aux locataires de gagner un salaire trois fois plus élevé que le loyer envisagé !

  1. La vie sous terre

Paris dispose de l’un des meilleurs réseaux de transports en commun au monde, notamment grâce au métro et son déploiement sur l’ensemble de la région parisienne. Toutefois cela implique d’y passer beaucoup mais beaucoup trop de temps.

En effet, il est préférable de prendre un métro pour traverser la ville mais cela implique un long trajet sous terre avec des gares de changement où des millions de personnes passent chaque jour. Il faut parfois marcher de longues minutes pour une simple correspondance, ou prendre une heure sans voir le jour pour aller du nord au sud de Paris.

  1. Le ciel gris

Paris a beaucoup de qualités mais la météo n’en fait pas partie ! Son ciel est souvent gris, il pleut souvent et l’été, il fait trop chaud. La ville n’a le droit qu’à 1811 heures de soleil par an ce qui est très peu. À titre d’exemple Alger en a 3650 en moyenne.

Même si l’on voit beaucoup de téméraires profiter des terrasses parisiennes l’hiver, il est difficile de rester à l’extérieur d’octobre à mars. Il ne vaut mieux pas être frileux ou sensible à la lumière pour vivre à Paris.

  1. L’indifférence sociale

Paris a cet inconvénient des grandes villes. Elle est très peuplée, il est impossible de passer une journée sans voir du monde et pourtant on peut très vite s’y sentir très seul. Les connexions sociales sont complexes et compliquées.

Les Parisiens s’adressent très peu la parole et ne se regardent pas. Il est presque impoli d’interpeller une personne dans la capitale, en raison du manque de temps dont chacun dispose. Vivre à Paris est une course au point que se lier d’amitié avec de nouvelles personnes est accessoire.

  1. La misère

L’augmentation constante de la pauvreté à Paris est très choquante. La mendicité omniprésente, le nombre conséquent de SDF dans les rues et les transports en commun peuvent interpeller.  Les foyers d’accueil des personnes sans domicile sont saturés et ont des listes d’attente très longues. Paris expose d’importantes différences sociales et écarts de richesse.

L’indifférence face à cette misère secoue lorsque l’on débarque pour la première fois dans la ville. La crise du covid-19 a fortement accru le niveau de pauvreté et laisse penser que Paris accueillera malheureusement de plus en plus de personnes démunies.

  1. L’exigence professionnelle

La France étant un pays centralisé, la plupart des entreprises se trouvent à Paris et les opportunités professionnelles également. Cela crée une grosse concurrence sur les postes et par la même occasion une grande exigence sur les salariés. On demande un dévouement à son travail et une amplitude horaire beaucoup plus large que dans des villes françaises plus petites. Sans compter le temps de déplacement pour se rendre sur son lieu de travail et le stress que cela implique, à Paris le travail nuit réellement à la santé.

  1. La gestion administrative

Gérer sa vie personnelle est un combat quotidien à Paris. Les démarches administratives sont lourdes et longues en raison de l’importante population. Il est impossible d’obtenir des rendez-vous rapidement ou d’en mener plusieurs sur une même journée. En plus d’un rythme professionnel infernal, il est quasi impossible de régler ses problèmes administratifs sans grignoter sur son emploi du temps professionnel.

  1. Paris n’est plus une fête

La capitale française sort de plusieurs années de souffrance qui ont modifié son atmosphère festive. Les différents attentats qu’elle a subis depuis 2015 et désormais la pandémie ont littéralement tué l’ambiance parisienne.

La capitale est désormais éteinte en raison de la fermeture des lieux de vie et culturels. On y trouve surtout une omniprésence des forces de l’ordre et un manque cruel de lieux publics où partager des moments de convivialité.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus