1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les cachets sur le passeport seront remplacés par un nouveau système dans les aéroports en Europe
Actualités

Les cachets sur le passeport seront remplacés par un nouveau système dans les aéroports en Europe

L’Union européenne va se doter d’un nouveau système destiné notamment à remplacer les cachets sur le passeport, avec pour objectif d’améliorer la sécurité aux frontières et de contrôler l’immigration.

L’Union européenne va se doter d’un nouveau système de base de données biométrique destiné à remplacer les cachets sur le passeport, avec pour objectif d’améliorer la sécurité aux frontières et de contrôler l’immigration, rapporte ce jeudi 4 juin le site spécialisé SchengenVisaInfo.

Baptisée système de correspondance biométrique partagé (sBMS), elle sera l’une des plus grandes bases de données biométriques dans le monde, contenant les informations de plus de 400 millions de ressortissants de pays tiers y compris des empreintes digitales et des images faciales.

« Basé sur la technologie biométrique européenne, ce nouveau système répondra d’abord aux besoins d’identification du nouveau système européen d’entrée/sortie, constituant ainsi la pierre angulaire de la protection des frontières européennes », explique un communiqué cité par la même source.

Le sBMS devrait également rendre possible de protéger les frontières extérieures de l’UE sur le long terme en contribuant dans la lutte contre l’immigration irrégulière et les crimes transfrontaliers. Le sBMS servira d’autres systèmes de sécurité européens à l’image du Système d’information Schengen (SIS), le Système d’information de visa (VIS), la base de données des demandeurs d’asile (Eurodac) ou encore le Système européen d’information sur les casiers judiciaires pour les ressortissants de pays tiers (ECRIS-TCN).

Visa Schengen

Le Système d’entrée/sortie (EES), lorsqu’il entrera en fonction, enregistrera les entrées et sorties de ressortissants de pays non-membres de l’UE traversant les frontières extérieures de l’espace Schengen. Il a été mis en place dans l’optique pour l’UE de renforcer et de « protéger les frontières extérieures de l’espace Schengen et de sauvegarder et d’accroître la sécurité de ses citoyens », indique SchengenVisaInfo.

Lorsque le système sera opérationnel, les ambassades et toute autre autorité chargée de gérer les demandes de visa Schengen devront consulter l’EES en premier avant d’accorder, de prolonger, d’annuler ou révoquer un visa Schengen, précise la même source.


Samira Chibani

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus