1. Accueil
  2. Divers
  3. Les lois françaises contre le voile islamique vues des États-Unis
Divers

Les lois françaises contre le voile islamique vues des États-Unis

L’adoption par le Sénat français du projet de loi sur le séparatisme contenant des mesures restrictives à l’égard du port du voile par les musulmanes a fait l’objet de critiques dans une tribune publiée, ce mardi 13 avril, sur le journal américain The Washington Post.

Le Sénat français a pour rappel adopté ce lundi 12 avril en première lecture le projet de loi sur le séparatisme, votant notamment l’interdiction du port du voile pour les femmes accompagnatrices lors des sorties scolaires, dans les compétitions organisées par les fédérations sportives ainsi que pour les mineures dans l’espace public. Un amendement prévoit en outre d’ajouter l’interdiction du burkini au règlement intérieur des piscines.

« Ces efforts pour ‘’libérer’’ les femmes musulmanes réitèrent des attitudes à l’égard du corps des femmes et des symboles religieux qui sont enracinés dans l’histoire de l’impérialisme français », estime Catherine Phipps, doctorante en histoire impériale à l’université d’Oxford, dans une tribune publiée par le journal américain.

Articles en Relation

Justifications françaises de l’impérialisme à l’étranger

Pour la spécialiste, ces efforts « font écho aux justifications françaises de l’impérialisme à l’étranger, qui a été présenté comme une ‘’mission civilisatrice’’ masquant une violence coloniale généralisée. De telles attitudes sont enracinées dans des siècles de croyances sur la supériorité raciale et la nécessité de ‘protéger’’ les femmes musulmanes », explique-t-elle.

« En reconnaissant ce lien historique, nous pouvons voir comment la violence manifeste inhérente à l’impérialisme influence encore aujourd’hui la vie quotidienne de nombreuses femmes musulmanes en France », affirme Mme Phipps.

Articles en Relation

Rappelant la colonisation française de l’Algérie, de la Tunisie, du Maroc ainsi que de larges pans de l’Afrique de l’Ouest, l’auteure de la tribune souligne que « la France, un pays historiquement catholique, a qualifié le peuple musulman sous son pouvoir de racialement inférieur et socialement sous-développé. Les impérialistes français ont pris en exemple les pratiques religieuses locales, y compris le voile des femmes musulmanes, le mariage des enfants et l’isolement des sexes, pour démontrer au public français la nécessité d’une intervention dans la région », détaille Catherine Phipps.

Saper la lutte anticoloniale

« Les impérialistes français ont utilisé des idées sur le traitement des femmes musulmanes en Afrique du Nord comme une sorte de critère pour mesurer la ‘’civilisation’’ et l’étendue de l’influence française. Les images de femmes voilées sont devenues un outil politique puissant dans la politique intérieure française qui a servi à la fois à soutenir l’impérialisme au motif d’une soi-disant amélioration du traitement des femmes musulmanes et à présenter les musulmans au sein de l’empire comme appartenant à une communauté religieusement distincte, non-française », développe l’auteure de la tribune publiée sur le Washington Post.

« Ce que les Français décrivaient comme une émancipation du voile a été imposé aux femmes musulmanes par les femmes européennes et les soldats français dans le cadre de la guerre psychologique, pour saper la lutte anticoloniale. Pire encore, tout en épousant la nécessité ‘’d’émanciper’’ les femmes musulmanes, les soldats français ont massacré le peuple algérien et violé d’innombrables milliers de femmes algériennes pendant la guerre », rappelle la doctorante.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus