1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Les nuages s’amoncellent dans le ciel d’Air Algérie
Air Algérie

Les nuages s’amoncellent dans le ciel d’Air Algérie

La compagnie aérienne nationale Air Algérie traverse actuellement la plus grave crise de son existence. La fermeture des frontières a engendré des pertes estimées à 40 milliards de dinars en 2020.

En plus des difficultés financières, Air Algérie a subi des changements au sommet de sa hiérarchie au début de l’année 2021. Le PDG Bekhouche Allache ainsi que le directeur de la filiale Catering Kamel Lamari ont été limogés en raison de commandes passées en devises.

Pour succéder à Bekhouche Allache, les pouvoirs publics ont jeté leur dévolu sur Amine Mesraoua, un homme au long parcours dans le domaine du transport aérien. Il occupait le poste de conseiller du PDG limogé.

Amine Mesraoua, déjà plus de 100 jours aux commandes

Amine Mesraoua, qui a été intronisé le 11 janvier dernier pour gérer les affaires courantes d’Air Algérie, vient de boucler 100 jours à la tête de la compagnie aérienne. Le directeur général par intérim avait commencé par inviter tous les syndicats de la compagnie aérienne pour des discussions sur la situation de la compagnie. Il s’est également réuni avec les responsables des différentes divisions de l’entreprise.

Alors que les premières décisions d’Amine Mesraoua étaient attendues comme un geste fort sur l’orientation qu’allait prendre la compagnie aérienne dans un contexte de grave crise financière, le DG par intérim a commencé par une décision de mise en congé du chef de la division des affaires générales Réda Toubal. Le responsable, qui était en poste depuis en 2017, n’a été ni licencié ni réintégré à ce jour.

Depuis la nomination d’Amine Mesraoua, on assiste à un retour en force des membres de l’équipe dirigeante de la compagnie du temps de Mohamed Salah Boultif dont il est réputé être proche.

Dernièrement, le DG par intérim a pris une décision qui a fait beaucoup de bruit en interne au sein d’Air Algérie. Amine Mesraoua a procédé au recrutement externe d’un chef du protocole alors que la compagnie aérienne traverse une crise financière sans précédent et trouverait même des difficultés à assurer les salaires de ses 9 000 collaborateurs. Une décision qui suscite des remous en interne.

« L’effet Mesraoua » n’a pas eu lieu

Pourtant, l’arrivée d’Amine Mesraoua à la tête d’Air Algérie avait suscité quelques espoirs quant au règlement de plusieurs dossiers notamment le bras de fer avec les partenaires sociaux sur l’épineuse question du plafonnement des salaires en cette période de crise financière et sanitaire. À ce jour, les discussions menées avec les syndicats n’ont connu aucune avancée. Tous les dossiers font du surplace. La compagnie n’a pas connu un nouveau souffle sous la coupe du nouveau patron, trois mois après son installation.

Autre point important, la trésorerie de la compagnie s’effrite à un rythme vertigineux dans un contexte marqué par la suspension du trafic régulier à l’international depuis mars 2020 et des vols de rapatriement depuis le 1er mars dernier. Avec des avions cloués au sol, la compagnie perd chaque semaine des millions de dollars.

Actuellement, Air Algérie voit les compagnies étrangères opérer des vols alors qu’elle se trouve interdite d’activer au moment où elle a le plus besoin de rentrées d’argent. Sur dossier, Amine Mesraoua n’a pas su convaincre les pouvoirs publics de la nécessité d’autoriser la compagnie à reprendre du service. Rien n’indique que les autorités se dirigent vers une décision favorable pour la compagnie nationale.

La question de la fermeture des agences d’Air Algérie à l’étranger recommandée par le Conseil des ministres n’a également connu aucune avancée. Un dossier d’une grande importance et qui coûte chaque année des sommes faramineuses en devises alors que la compagnie se trouve dans un énorme gouffre financier.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus