1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. L’Espagne affrète trois bateaux pour expulser des Algériens
Visas et Immigration

L’Espagne affrète trois bateaux pour expulser des Algériens

Le gouvernement espagnol avait annoncé au début du mois de décembre avoir arraché l’accord d’Alger pour l’expulsion des sans-papiers algériens présents sur son sol. Après le Maroc et la Mauritanie, l’Algérie devenait, ainsi, le troisième pays à accepter le retour de ses ressortissants entrés en Espagne de manière illégale.

Ces derniers mois, plusieurs responsables espagnols, dont Fernando Marlaska, ministre de l’Intérieur, et Arancha Gonzalez Laya, ministre des Affaires étrangères, ont fait le déplacement à Alger et se sont entretenus avec les hautes autorités du pays.

Trois bateaux affrétés pour expulser des sans-papiers vers l’Algérie

Le ministère de l’Intérieur espagnol a conclu un accord avec la compagnie maritime Transmediterránea pour l’affrètement de trois bateaux en vue de l’organisation d’une opération d’expulsion de migrants vers l’Algérie, rapporte, ce mercredi 23 décembre, le journal local El Independiente.

Articles en Relation

Les autorités espagnoles ont eu recours à ce procédé au vu de la difficulté d’assurer le transport des migrants vers leur pays d’origine en raison de la fermeture des frontières pour cause de la crise sanitaire.

Dans chaque bateau, quarante migrants au maximum seront embarqués à destination d’Algérie. Ils seront accompagnés par des agents de la police espagnole qui se chargeront de l’escorte, indique la même source.

Le coût de cette opération s’élève à 65 000 euros environs pour chaque bateau, selon la même source. L’Espagne pourrait financer ces trois navires via un fonds spécial de l’Union européenne.

Aucune information n’a filtré sur la date de départ de ces trois bateaux affrétés par le gouvernement espagnol auprès de la compagnie maritime Transmediterránea

Plus de 10.000 Algériens sont arrivés en Espagne cette année

En 2020, l’Espagne a enregistré l’arrivée de 35 656 migrants clandestins, selon des statistiques arrêtées au mois de novembre. 10 930 d’entre eux sont algériens, selon El Independiente. Le chiffre a quasiment triplé par rapport à 2019 où il était estimé à 3 559.

C’est pour freiner cette déferlante d’immigrés clandestins que les autorités espagnoles ont entamé les opérations d’expulsions vers la Mauritanie, le Maroc et dernièrement vers l’Algérie.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus