1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. L’Espagne assouplit les règles d’immigration et de régularisation
Visas et Immigration

L’Espagne assouplit les règles d’immigration et de régularisation

La crise de main-d’œuvre que traverse l’Europe peut constituer une aubaine en or pour les immigrés en situation irrégulière ou ceux qui comptent s’y installer.

Frappée de plein fouet par cette crise, l’Espagne vient de franchir un grand pas en matière de régularisation et d’encouragement de l’immigration régulière.

Aussi contradictoire que cela puisse paraitre, la crise de main-d’œuvre en Espagne va de pair avec un taux de chômage très élevé (13,65 %). En effet, malgré ce taux de chômage qui ne cesse d’augmenter, plusieurs secteurs souffrent d’une pénurie de main-d’œuvre, dont notamment le tourisme, l’agriculture, le bâtiment ou les transports.

Espagne : régularisation des immigrés sans-papiers

Pour parer au manque cruel de main-d’œuvre, le gouvernement espagnol a adopté mardi 26 juillet, en Conseil des ministres, une réforme facilitant le recours à l’immigration dans le pays, rapporte Le Parisien. Des réformes qui visent à encourager l’immigration régulière, mais aussi à régulariser certaines catégories de sans-papier.

Selon le ministre espagnol de la Sécurité sociale, José Luis Escriva, la réforme adoptée lors du Conseil des ministres prévoit « plusieurs mesures d’envergure », destinées à « encourager une immigration régulière, ordonnée et sûre ».

En plus d’encourager l’immigration, le texte prévoit également « la régularisation des immigrés sans-papiers présents sur le territoire espagnol depuis plus de deux ans ». Une fois régularisés, ces immigrés pourront occuper légalement un emploi ou bénéficier d’une formation. Ici, l’Espagne favorise les secteurs ayant de nombreux postes à pourvoir.

Immigration en Espagne : une panoplie de facilitations adoptées

Autre mesure prévue dans le cadre de la nouvelle réforme, l’Espagne compte désormais faciliter l’accès au marché du travail pour les étudiants étrangers. Ces derniers seront, en effet, « autorisés à travailler jusqu’à 30 heures par semaine durant leurs études ».

Une fois leurs cursus menés à bout, ces étudiants étranges pourront « intégrer le marché du travail après leur formation », et ce, sans être obligés de répondre à l’obligation d’avoir vécu au préalable trois ans en Espagne.

Par ailleurs, la réforme adoptée en Conseil des ministres, donc qui sera officiellement appliquée, « favorise également le regroupement familial ». En outre, elle facilite « l’octroi de visas de travail dans les secteurs d’activité sous tension ».

Concernant ce dernier point, les autorités espagnoles prévoient, à travers cette nouvelle réforme, « une simplification et une uniformisation des démarches administratives à accomplir ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus