10 bonnes raisons de visiter Oran

Le :

Souriante, accueillante, hospitalière et chaleureuse, Oran vous ouvre les bras à n’importe quelle saison. Entre mer et montagne, la ville d’El Bahia déploie un remarquable patrimoine archéologique et architectural. « Wahran Wahran », chante Ahmed Wahbi. « Wahran El Bahia », fredonne Reinette l’Oranaise.

 

Pas besoin de se faire prier pour aller à la rencontre de cette ville méditerranéenne. Visiter la côte oranaise avec ses corniches, son boulevard du front de mer et ses monuments rime avec plaisir. El Bahia nous réserve beaucoup d’autres surprises. Allons-y toute affaire cessante !

 

1) Le Murdjadjo

 

On grimpe sur la route bordée de lentisques et de pins. Les chemins en lacets nous conduisent vers le mont Murdjadjo, qui culmine à 429 m d’altitude. On remplit nos mirettes de la vue panoramique sur la rade de Marsa el-Kebir et sur toute la ville d’Oran. C’est géant

 

2) Le Fort Santa-Cruz

 

Érigé par les Espagnols lors de la prise d’Oran, le Fort Santa-Cruz est construit sur trois niveaux. Il occupe une superficie de 5.000 m2. Ce fort a bénéficié de travaux de réfection entre 1854 et 1860.

 

3) La porte de Santon (Bab El Hamra)

 

Elle donnait accès au chemin reliant la ville au port de Marsa el-Kebir. Les murailles et les tours sont toujours debout. Bab El Hamra est classé patrimoine national.

 

4) Le Mausolée de Sidi Abdelkader Moul El Meïda

 

Dressé sur le plateau du Murdjadjo, il est dédié à la mémoire de Sidi Abdelkader El Djilani (saint patron des canonniers). À partir de ce mausolée, profitez d’une vue magnifique sur la ville et la grande bleue.

 

5) Théâtre Abdelkader Alloula

 

Cette bâtisse de style renaissance a été ouverte au public en 1908. Le théâtre est décoré par des statues allégoriques signées par le sculpteur Pierre Fulconis (1851-1913).

6) Le Palais du Bey

 

Construit par le Bey Mohamed el-Kebir en 1792, cet édifice servait de lieu de résidence aux beys de l’Ouest. Composé du diwan, du pavillon de la résidence et de la résidence, ce monument est classé depuis 1952.

 

7) L’Obélisque de la Victoire ailée

 

C’est une sculpture en bronze à l’effigie d’une femme, tenant les symboles de la gloire et de la paix. La « Victoire ailée » est l’œuvre  du sculpteur français Aimé-Jules Dalou (1838-1902).

 

8) Le Rosalcazar

 

Cette fortification militaire date du XVIe siècle. Constituée d’une poudrière et d’écuries, elle fut édifiée par les Mérinides.

 

9) L’Hôtel de ville

 

Les Oranais l’appellent « Dar el-Sbouâ » (la maison des lions) à cause des lions en bronze visibles à l’entrée. La construction de l’Hôtel de ville fut achevée en 1886. Elle fut le siège de la préfecture d’Oran à l’époque coloniale française. Ce magnifique édifice de style néo-classique s’ouvre sur une majestueuse volée d’escaliers en marbre. Les lions en bronze ornant l’entrée sont l’œuvre du sculpteur Auguste Caïen.

 

10) Le Musée National Ahmed Zabana

 

Inauguré en 1935, il regroupe une kyrielle de sections : préhistoire, archéologique, numismatique, arts plastiques, lutte de libération nationale, costumes féminins de diverses régions d’Algérie… Prévoyez environ 3 heures pour avoir le temps de tout apprécier.

 

Où loger ?

 

  • Hôtel Le Méridien : Les genets, chemin de wilaya. Route 75. Tel : 041 28 50 50

 

  • Hôtel Sheraton : Route des falaises. Avenue Canastel. Tel : 041 59 01 00

 

  • Hôtel Royal : 1, Bd de la Soummam. Tel : 041 29 17 17

 

  • Hôtel Phoenix : Rond-point de l’aéroport d’Es-Senia. Tel : 041 41 89 91

 


 

Par Kenza Adil

Partager sur :
Voter sur le lieu :
Loading...
Quoi de neuf ?