Sept phares d’Algérie à découvrir

Le :

Équipés d’un système d’éclairage, les phares d’Algérie guident les marins la nuit. Ces phares ont été construits en bord de mer ou sur une île durant la période coloniale. Dotées de tours carrées, cylindriques ou octogonales, ces vigies sont des petites merveilles.

 

Gérées par l’Office national de signalisation maritime, ces sentinelles sont également considérées comme des monuments historiques. L’Algérie possède le phare le plus haut du monde : Cap Carbon (Bejaïa). Il culmine à 235 mètres au-dessus de la mer. Florilège de phares d’Algérie aussi beaux les uns que les autres.

 

1. Phare du Cap Rosa

 

Situé à une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’El Kala, le Phare du Cap Rosa se dresse sur un éperon rocheux. Flanqué d’une tour cylindrique de 15 mètres en maçonnerie de pierre, ce phare a été érigé en 1906.

 

2. Phare de Cherchell

 

On l’appelait aussi phare du Fort Joinville. Il fut construit en 1881 avec des pierres ramenées des carrières de Marseille. Le phare de Cherchell a une tour cylindrique qui culmine à plus de 40 m au-dessus du niveau de la mer.

 

3. Phare du Cap Caxine

 

Ce phare d’atterrissage situé du côté d’El Hammamet a été édifié en 1868. Accessible par route, il se dresse sur une petite falaise. Le phare du Cap Caxine possède une tour carrée de 37,4 m de hauteur, avec encorbellement à la partie supérieure. Il abrite le musée de l’Office national de signalisation maritime que l’on peut visiter.

 

4. Phare des Îles Habibas

 

Phare de jalonnement situé sur la plus grande île de la côte algérienne, à l’approche du port d’Oran. Constitué d’une tour circulaire en maçonnerie lisse, le phare des ÎIles Habibas, ‘Les 100 derniers cailloux perdus de la Méditerranée’ selon le commandant Cousteau, date de 1878.

 

5. Phare du Cap Carbon

 

C’est le plus haut phare naturel au monde. Il culmine à 235 m au-dessus de la mer. Construit en 1889, le phare du Cap Carbon (Bejaïa) est situé sur un éperon rocheux à l’extrémité de la presque île du Cap Carbon, dans le prolongement du Parc national de Gouraya. Il est constitué d’une tour cylindrique en verre reposant sur la terrasse d’une bâtisse en maçonnerie.

 

6. Phare du Cap Ras El Hadid

 

Il se trouve à Skikda. Le Cap de fer – Ras El Hadid – doit son nom à la mine de fer qui s’y trouvait autrefois. Édifié sur un rocher en 1907, il est coiffé d’une tour cylindrique en maçonnerie lisse.

 

7. Le Cap Ras El Afia (le Cap du feu)

 

Phare de jalonnement utilisé pour la navigation des bateaux accostant au port de Jijel. Implanté à l’extrémité d’une presque île, il a été édifié par un tailleur de pierre du nom de Charles Salva. Peint en blanc, le Cap Ras El Afia est couronné d’une tour octogonale. Le phare est doté d’un feu de couleur rouge, un éclat en 5 secondes de 21 milles de portée, soit 39 km.

 

 


Par Kenza Adil

Partager sur :
Voter sur le lieu :
(5 votes, moyenne: 4,00\5)
Loading...
Quoi de neuf ?
Un avion atterrit d’urgence à cause de l’odeur d’un fruit
Un avion a été contraint d’effectuer un atterrissage d’urgence en raison d’une forte odeur qui a envahi la cabine, rapporte le Journal de Québec.   L’incident s’est produit le 17 septembre dernier. L’appareil de la compagnie Air Canada Rouge, qui...