1. Accueil
  2. Talents Algériens
  3. L’incroyable réussite d’un adolescent algérien au Royaume-Uni
Talents Algériens

L’incroyable réussite d’un adolescent algérien au Royaume-Uni

Ilyan Benamor est un adolescent algérien de 15 ans. Il fait parler de lui dans la presse britannique ce samedi. Et pour cause : l’adolescent, qui s’occupe de sa mère handicapée dans leur petit logement social à l’est de Londres, vient de remporter une place dans une des écoles les plus prestigieuses du monde, voire la meilleure.

Alors que ses camarades de classe profitaient d’une enfance luxueuse, Ilyan a dû assumer la responsabilité de leur foyer dès son plus jeune âge. Alors qu’il avait à peine 9 ans, sa mère Lalia a été atteinte d’un cancer dont elle souffre encore aujourd’hui des séquelles. 

Bien que Lalia ait vaincu sa maladie, elle souffre à présent de mobilité réduite, la contraignant à utiliser un fauteuil roulant et être dépendante de l’aide de son entourage.

Enfant, son fils a dû prendre en charge la cuisine, faire les courses et les tâches ménagères. Lorsqu’il était à l’école, c’était son oncle, qui les a rejoints en Angleterre, qui prenait le relais.

Une bourse d’études de 80.000 £ pour l’adolescent algérien

Grâce au programme prestigieux de la Community School Trust (CST), qui dirige quatre écoles, dont celle d’Ilyan, le jeune algérien a décroché une bourse d’études au collège d’Eton, considérée comme la meilleure école au monde. 

Le programme consiste à fournir aux élèves défavorisés un suivi constant pour les aider à décrocher des places dans les écoles de renommée. Les frais d’inscription sont également pris en charge par le CST. Ils sont estimés à 80.000 £.

C’est ainsi que le jeune algérien Ilyan a pu intégrer Eton, une école fréquentée par l’élite en Angleterre, à l’image des enfants de la famille royale, les princes Harry et William, ainsi que ceux du Premier ministre Boris Johnson.

« Eton est une école incroyable. Elle est classée première au monde. Je suis très excité à l’idée de l’intégrer, » s’exclame l’adolescent, cité par des médias britanniques. « Je veux devenir politicien, afin d’aider mon pays à surpasser les difficultés qu’il rencontre, » ajoute-t-il.

Elle a fui le terrorisme en Algérie

Lorsque le terrorisme déchirait l’Algérie dans les années 1990, Lalia, qui était alors enceinte d’Ilyan, a décidé de quitter le pays pour assurer un avenir meilleur à son enfant.

La jeune femme a alors tout laissé derrière elle. Lalia a ensuite accouché en France, puis a déménagé en Espagne, avant d’obtenir un visa pour l’Angleterre où elle et son fils se sont installés.

« Je suis si fier de ma mère, de tout ce qu’elle a traversé. Et je serai toujours reconnaissant pour tous les sacrifices qu’elle a faits pour nous assurer un avenir meilleur. Sans elle, je ne serais pas là aujourd’hui et je suis content de la rendre fière, » s’est exprimé le jeune algérien. 

Pour sa part, Lalia se dit « soulagée qu’il ait cette opportunité. Je m’inquiétais à mesure qu’il devenait adolescent. En vivant à l’est de Londres (dans un logement social), c’est difficile de ne pas s’inquiéter, avec les bandes organisées et les crimes qui y sévissent. » 

Et d’ajouter : « Maintenant qu’il va à Eton, je n’ai plus à m’inquiéter. Il s’est tellement occupé de moi et je ne veux plus qu’il se soucie de cela, il peut enfin trouver sa voie. »

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus