1. Accueil
  2. Actualités
  3. L’UE assouplit ses restrictions pour les voyageurs vaccinés
Actualités

L’UE assouplit ses restrictions pour les voyageurs vaccinés

L’Union européenne a mis à jour son protocole sur la sécurité sanitaire de l’aviation, officialisant l’assouplissement des restrictions de voyage pour les passagers vaccinés ou guéris de la maladie à coronavirus covid-19, rapporte, ce jeudi 17 juin, le site Simple Flying.

Les nouvelles directives recommandent ainsi l’exemption de l’obligation de test de dépistage contre le covid-19 et de quarantaine obligatoire lorsque les voyageurs ont été entièrement vaccinés ou ont été contaminés et guéris du covid-19.

« Les personnes qui sont entièrement vaccinées contre le covid-19 ou qui se sont rétablies de la maladie au cours des 180 derniers jours ne devraient pas être soumises à des tests ou à une quarantaine, à moins qu’elles ne proviennent d’une zone à très haut risque ou d’une zone où circule un variant préoccupant », indique l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA).

Voyageurs en provenance de zones à haut risque

« Le déploiement des programmes de vaccination contre le covid-19 a heureusement permis l’assouplissement de certaines mesures pour les voyageurs entièrement vaccinés », estime pour sa part Andrea Ammon, directrice du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

« Mais si les mesures sont assouplies trop tôt également pour les personnes non vaccinées, nous pourrions alors assister à une nouvelle augmentation rapide des cas », prévient Mme Ammon. Par conséquent, « afin de contrôler efficacement la transmission communautaire du virus, nous devons poursuivre le déploiement des vaccins et faire preuve de prudence jusqu’à ce qu’une proportion suffisante de la population européenne ait reçu son vaccin », préconise la directrice de l’ECDC.

Dans ce cadre, les voyageurs en provenance de zones à haut risque ou de zones avec un variant préoccupant en circulation pourraient toujours se voir exiger un résultat de test négatif. Cela pourrait prendre la forme d’un test de détection rapide antigénique effectué 48 heures avant l’arrivée ou d’un test PCR effectué moins de 72 heures avant l’arrivée.

Surtout, les nouvelles recommandations incluses dans le protocole ne sont pas contraignantes pour les États membres de l’UE. Ainsi, ces derniers ne sont pas tenus de les adopter. En outre, les directives sont susceptibles d’être modifiées à tout moment à mesure que la compréhension du virus et des protocoles de sécurité s’améliore, précise la même source.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus