1. Accueil
  2. Actualités
  3. Marché noir de la devise : la transaction tourne à l’agression à Alger – Vidéo
Actualités

Marché noir de la devise : la transaction tourne à l’agression à Alger – Vidéo

Chaque jour, des centaines, voire des milliers de transactions sont effectuées sur le marché noir de la devise en Algérie. Il y a des places connues dans plusieurs villes, comme le Square Port Said à Alger, où acheteurs et vendeurs se rencontrent.

Certains exercent cette activité dans leur boutique. Et depuis quelques années, ce commerce informel mais toléré par les autorités a atterri sur les réseaux sociaux.

Les cas connus d’agressions et d’arnaques lors des transactions sont rares. C’est sans doute ce qui a mis en confiance Sofiane El Adjabi, venu de Bouira pour échanger des dinars contre des euros à Alger. Mais la transaction tourne rapidement à l’agression.

Une scène surréaliste filmée par la victime

C’est en effet une scène surréaliste qui a eu lieu, ce samedi 28 novembre matin, à Kouba, dans la proche banlieue d’Alger. Sofiane El Adjabi raconte avoir trouvé une annonce de vente de devise sur Facebook. Après avoir contacté le vendeur présumé, il s’est déplacé à Alger pour finaliser la transaction.

Les deux hommes ont convenu d’un rendez-vous près de la piscine de Kouba. Une fois sur place, l’acheteur remet la somme d’argent convenue au vendeur présumé, soit 700.000 dinars. Mais à la place d’une enveloppe contenant l’équivalent en euros, Sofiane voit débarquer des hommes munis d’armes blanches.

La victime prend la fuite en filmant ses agresseurs. La vidéo devient virale sur les réseaux sociaux. Le visage d’un des agresseurs est bien visible. Elle fait d’ailleurs l’objet de nombreux détournements sur les réseaux sociaux. Selon plusieurs chaînes de télévision, la police a identifié le véhicule utilisé et elle a procédé à des arrestations parmi les agresseurs ce dimanche.

Les devises en vente libre sur Facebook

L’absence d’une réglementation du marché parallèle de la devise a laissé le champ libre à la prolifération d’une activité sur internet. Chaque jour, des dizaines d’annonces de vente des différentes monnaies mondiales défilent sur Facebook ou sur des sites spécialisés.

L’état algérien, qui n’a pas opté pour la régulation du marché par des bureaux de change agrémentés et qui offriraient plus de transparence, est impuissant devant l’explosion du marché parallèle virtuel. D’importantes sommes d’argent en devise se vendent et s’achètent quotidiennement sur Facebook.

Tant que les autorités n’interviennent pas pour mettre fin au désordre, des Algériens courent le risque de vivre la même mésaventure qu’a connu le jeune Sofiane hier matin dans les rues de Kouba. Ce dernier aurait pu y laisser sa vie. L’existence des bureaux de changes aurait certainement épargné au jeune homme le cauchemar qu’il a vécu.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus