1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Mariages blancs franco-algériens : un réseau démantelé en France
Visas et Immigration

Mariages blancs franco-algériens : un réseau démantelé en France

La justice française a annoncé en fin de semaine le démantèlement d’un réseau qui organisait des mariages blancs principalement dans le département des Ardennes, rapporte vendredi la France Bleu.

Ce réseau, qui est actif depuis plusieurs années, est géré par deux femmes. Elles sont suspectées d’avoir organisé près de 90 mariages afin que l’un des deux époux puisse régulariser sa situation administrative en France.

C’est le procureur de la République de Charleville-Mézières qui a annoncé le démantèlement du réseau lors d’une conférence de presse vendredi. Le démantèlement est intervenu suite à l’ouverture d’une information judiciaire après l’interpellation des membres du réseau quelques jours plutôt.

Articles en Relation

Certains mariages blancs remontent à plus de 10 ans

Présentées devant le juge, six personnes ont été inculpées. Elles sont accusées d’organisation frauduleuse de mariages en vue de frauder la nationalité, d’aide aux séjours irréguliers d’étrangers, de faux et usage de faux en bande organisée, détaille France Bleu.

Parmi les personnes inculpées par la justice, deux femmes suspectées d’être à la tête de ce réseau. L’une d’elles a été placée en détention provisoire tandis que l’autre a été mise sous surveillance électronique. Les deux organisatrices de mariages frauduleux encourent jusqu’à dix ans de prison.

Articles en Relation

Dans sa conférence de presse, le procureur de la République de Charleville-Mézières a révélé que les investigations menées par la gendarmerie ont permis de savoir que certains faits remontent ‘’à plus d’une dizaine d’années’’. L’objectif des organisateurs est de faire bénéficier à l’un des deux époux d’un titre de séjour, voire de la nationalité française.

Des mariages franco-algériens en majorité

Ainsi, depuis dix ans, 88 fausses unions ont été célébrées, majoritairement des mariages franco-algériens mais aussi franco-tunisiens, selon la même source. L’organisatrice s’occupait de tout fournir en contrepartie de la somme de 23 000 euros qu’elle se partageait avec ses complices. Elle se chargeait de procurer les faux documents, les faux témoins, et même les costumes.

Le procureur général n’a pas hésité à parler de ‘’véritable petite entreprise“. Même quand l’organisatrice était absente, le business ne s’arrêtait pas pour autant. Il lui est arrivé de séjourner en prison pour d’autres affaires sans arrêter ses activités. Une de ses proches assurait l’intérim, selon France Bleu.

Le business a duré pendant plusieurs années sans éveiller les soupçons. Ce n’est qu’en juillet 2019 que les premiers signalements sont parvenus aux gendarmes. Parmi les lanceurs d’alerte, un adjoint au maire qui a reconnu une femme mariée dans une commune qui est venue jouer le rôle de témoin quelques semaines plus tard.

Le dernier mariage en date organisé par ce réseau remonte au début de ce mois de février, selon France Bleu.

Les investigations se poursuivent, 22 mariages pourraient être annulés

Malgré le démantèlement du réseau, les investigations se poursuivent sur l’aspect financier de cette affaire. Pour le moment, une voiture et la somme de 13 000 euros ont été retrouvées. Les enquêteurs veulent mettre la main sur le reste du pactole de plusieurs années d’activité.

De son côté, le procureur de la République des Ardennes veut faire annuler 22 mariages frauduleux organisés sur son territoire.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus