1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Maroc : annulations et reports de voyages en France
Voyages et Tourisme

Maroc : annulations et reports de voyages en France

Depuis le samedi 21 août, le Maroc est sur la liste rouge de la France pour les voyages. Une liste dans laquelle figurent également l’Algérie et la Tunisie.

Si pour l’Algérie et la Tunisie, l’impact est relativement faible (les frontières de l’Algérie sont presque fermées et les voyages vers la Tunisie fortement réduits depuis plusieurs mois en raison de la crise sanitaire), ce n’est pas le cas pour le Maroc.

Le royaume a en effet ouvert ses frontières le 15 juin dernier et la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) avait lancé une offensive commerciale sans précédent notamment en France, son principal marché. La RAM avait mis en vente des millions de billets à prix cassés. Pour leur part, les voyagistes européens ont proposé des formules de voyages et de séjours au Maroc.

Articles en Relation

Coup dur pour le tourisme au Maroc

Mais les choses n’allaient pas se passer comme annoncé. Dès le 11 juillet, le Maroc a décidé de classer la France, l’Espagne et le Portugal dans sa liste B des pays à risque. Une décision qui a provoqué la colère des Marocains de l’étranger mais aussi des milliers d’annulations de réservation d’hôtels au Maroc par des touristes de ces pays, désormais soumis à un confinement obligatoire de 10 jours.

Quatre jours après cette décision, un nouveau coup dur : le Maroc rejoint la liste rouge française. Une décision synonyme de nouvelles restrictions pour les voyageurs en provenance du royaume. Elle a impacté les réservations vers le royaume, selon le voyagiste français MisterFly.

Le Maroc, une destination importante en France

« Heureusement, le pic des départs vers le Maroc est passé. Nous sommes dans l’arrière-saison. Nous allons néanmoins devoir gérer un certain nombre d’annulations et de reports », a expliqué Nicolas Brumelot, président et cofondateur de MisterFly, dans un entretien publié lundi par L’Echo Touristique. M. Brumelot n’a pas donné de chiffres détaillés sur ces annulations.

Selon lui, l’inscription du Maroc en liste rouge française est « un coup dur ». Il illustre le climat d’incertitude qui règne sur le marché des voyages en raison de la situation sanitaire. « Cela confirme aussi que nous ne sommes pas sortis de la crise. C’est la grande leçon de cet été », conclut-il.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus