1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Marseille – Alger : deux témoignages accablent Algérie Ferries
Voyages et Tourisme

Marseille – Alger : deux témoignages accablent Algérie Ferries

La première traversée entre Marseille et Alger, effectuée en fin de semaine à bord du nouveau navire Badji Mokhtar 3 de la compagnie Algérie Ferries, suscite une vive polémique concernant des actes d’incivilité présumés.

Sur des photos partagées sur Facebook, on peut voir l’état très dégradé du bateau après son arrivée dimanche à Alger. Mais, comme nous l’avions signalé, aucune source sérieuse n’a authentifié ces images.

Dans son communiqué publié dimanche soir, Algérie Ferries dénonce des dégradations, des vols et des agressions. Elle ne précise pas si le Badji Mokhtar III est concerné.

Algérie Ferries : un retard de 3 h au départ de Marseille

Présents sur le Badji Mokhtar III lors de la traversée Marseille – Alger, deux députés des Algériens de l’étranger, Abdelouahab Yagoubi et Tawfik Khedim, ont chargé Algérie Ferries.

Dans une publication sur sa page Facebook, le membre de la commission des affaires étrangères à l’APN, Abdelouahab Yagoubi a dénoncé le retard de trois heures au départ de Marseille. Le départ prévu à 16 h a été retardé de 3 heures.

Irresponsabilité, mauvais traitement, comportement hautain, manque d’attention aux clients durant et après la traversée : tels ont été les mots choisis par le député Yagoubi pour décrire la situation.

Le député Yagoubi a également affirmé que les photos publiées sur les réseaux sociaux n’émanent pas du Badji Mokhtar III. « Les photos partagées n’ont aucun lien avec le Badji Mokhtar III. Ceux qui les ont publiées veulent accabler la communauté algérienne et masquer le fait qu’ils n’ont pas pris en charge les voyageurs », a-t-il affirmé.

Algérie Ferries : 5 h pour la remise des clés des chambres

Pour sa part, le député Tawfik Khedim a dénoncé la lenteur des procédures et la multiplication des files d’attentes « dans le port, avant d’embarquer, à la remise des clefs des chambres (5 heures), au restaurant ».

Tewfik Khedim évoque également ”la souffrance des personnes malades et des personnes âgées” qui n’ont pas été prises en charge, selon ses dires.

Il dénonce l’absence de la couverture d’internet à bord du Badji Mokhtar 3 qui a privé certains passagers de pouvoir travailler et par la même occasion l’entreprise de rentrées financières.

Alors qu’Algérie Ferries est montée au créneau pour dénoncer les incivilités des passagers, elle est elle aussi appelée à revoir sa copie.

Ce n’est que la première traversée et on peut voir que la compagnie nationale maritime n’était pas prête à la reprise qu’elle attendait impatiemment depuis une longue période.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus