1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Naturalisations et titres de séjour en France : durcissement en vue ?
Visas et Immigration

Naturalisations et titres de séjour en France : durcissement en vue ?

Qualifier de sensible le sujet de l’immigration en France serait un euphémisme : cette thématique déchaîne les passions dans la sphère politique et le débat est perpétuel.

En 2021, selon les chiffres officiels de l’INSEE, 47,5 % des immigrés vivant en France étaient nés en Afrique, la majorité venant du Maghreb avec 12,7 % d’immigrés nés en Algérie et 12 % au Maroc.

Pendant les présidentielles 2022 qui ont abouti à la réélection d’Emmanuel Macron, la majorité des candidats au titre de chef de l’État ont fait de l’immigration leur cheval de bataille.

Depuis des décennies, les mêmes arguments économiques et sécuritaires sont au cœur des préoccupations : l’immigration étant perçue comme la cause de l’insécurité et comme un facteur qui intensifie la concurrence entre les travailleurs, générant plus de chômage et des baisses de salaire.

« Un texte important sur l’immigration » en préparation en France

Le programme électoral d’Emmanuel Macron exposait il y a quelques semaines des « solutions » pour réguler cette immigration jugée nocive pour le pays. Et cette semaine, les choses se précisent, car le président français entend bien tenir ses promesses…

D’après le journal La Croix (article payant), le ministère français de l’Intérieur travaillerait actuellement sur « un texte important sur l’immigration », visant à concrétiser les propositions de campagne d’Emmanuel Macron.

La Seine – Paris

Au menu de cette réforme annoncée : de nouvelles conditions de délivrance des titres de séjour long, des changements sur l’accès à la naturalisation française, et la création d’une nouvelle agence pour traiter les demandes d’asile des réfugiés, rapporte La Croix.

Naturalisation et titres de séjour en France : ce qui pourrait changer

Autrement dit, l’obtention d’un titre de séjour ou la nationalité française va être soumise à de nouvelles conditions, plus strictes. Il faut savoir qu’en France les trois principaux motifs d’immigration sont le motif familial, l’asile politique et le motif du travail. En 2019, sur les 277 406 titres de séjours accordés, la plupart ont été attribués pour rapprochement familial, selon les chiffres officiels du gouvernement.

Pendant les élections présidentielles, Emmanuel Macron avait affiché sa volonté de conditionner la délivrance d’un titre de séjour long à un examen de français, associé à des critères d’insertion professionnelle.

Le président-candidat avait également exprimé son objectif de limiter les recours en cas de refus d’un titre de séjour. À l’heure actuelle, les bénéficiaires de ce document obtiennent un niveau A1. Le niveau A2 offre une carte de résident français, et le niveau B1 permet d’acquérir la nationalité française, rappelle La Croix.

Pour le moment, rien n’est sûr concernant le durcissement des critères, il va falloir attendre que l’État français rende officiellement sa décision.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus