1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. Noreen, 20 ans, plus jeune pilote de ligne en Égypte – Vidéo
Compagnies Aériennes

Noreen, 20 ans, plus jeune pilote de ligne en Égypte – Vidéo

Elle s’appelle Noreen Wael. Âgée de 20 ans, elle est la plus jeune pilote de ligne en Egypte. Dans son pays, c’est une véritable star. Plusieurs chaînes de télévision locales lui ont consacré des portraits récemment.

La jeune femme s’est confiée sur son parcours, les étapes qu’elle a franchies pour devenir la plus jeune Égyptienne à piloter un avion. Noreen a notamment raconté le moment où elle a décidé de devenir pilote d’avion alors que rien ne la prédestinait à cette fonction.

« Je détestais les avions »

L’histoire de Noreen avec les avions n’a pas toujours été facile. La jeune femme raconte qu’elle détestait les avions quand elle était petite. C’est donc incroyable de la voir aujourd’hui faire du pilotage son métier.

C’est lors d’un voyage vers les Lieux-Saints où elle devait accomplir une Omra avec sa famille que la jeune fille a eu un déclic. Elle raconte sur le plateau de l’émission Inbox que son père l’avait un peu forcé à s’asseoir côté hublot. Tout a changé depuis ce jour pour la jeune Noreen.

Rencontre avec une femme commandant de bord

Le décollage vers l’Arabie saoudite que la petite Noreen, à l’époque au collège, a vécu de son hublot a complètement changé sa vie. Elle, qui détestait prendre l’avion, était sous le charme et avait décidé à ce moment-là de devenir pilote de ligne.

Noreen parle d’un coup de foudre entre elle et l’avion à partir de ce jour alors qu’elle avait dix ans. La jeune fille a commencé à s’intéresser au domaine de l’aviation en lisant des livres. Sa rencontre avec une femme commandant de bord très connue en Egypte lui a fait dire que c’était ça ce qu’elle voulait faire dans sa vie et que rien ne l’arrêtera.

La maman réticente

Sa maman était un peu réticente à l’idée que sa fille passe sa vie à voyager craignant que cette dernière n’ait pas une vie sociale. Pour elle, Noreen allait rencontrer des difficultés si elle venait à se marier. Mais c’est aussi grâce à la femme commandant de bord nommée Hasna que la maman de Noreen a fini par être convaincue que c’était possible de conjuguer la vie familiale et le métier de pilote de ligne.

Pour la jeune femme, piloter un avion n’est pas difficile. Elle avoue quand même qu’elle appréhende le moment de l’atterrissage. Elle confie qu’elle était la seule fille au sein de l’académie de pilotage. Noreen évoque le soutien de sa famille qui lui a été d’un grand apport durant son parcours.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus