1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Nouveau scandale autour des traversées Algérie Ferries
Voyages et Tourisme

Nouveau scandale autour des traversées Algérie Ferries

Algérie Ferries, qui traverse une période difficile, vient d’être éclaboussée par un nouveau scandale qui fait suite à une série d’affaires qui ont sérieusement entaché son image auprès de l’opinion publique.

En effet, le pôle économique et financier du tribunal d’Alger annonce, ce mardi 26 juin via un communiqué de presse, que suite à une enquête des services de la police judiciaire datée du 14 juin 2022, des faits de corruption sont établis dans la gestion d’une des traversées d’Algérie Ferries.

Le procureur de la République charge les responsables d’Algérie Ferries

Le procureur de la République près le tribunal de Skikda a informé le parquet du pôle économique et financier du tribunal d’Alger de l’existence de « faits de corruption ayant porté atteinte aux intérêts des citoyens et de l’entreprise nationale du transport maritime des voyageurs lors de la traversée entre le port de Marseille et celui de Skikda opérée par le navire Tassili 2 », détaille le communiqué.

« Le bateau a fait la traversée Alger – Marseille le 1er juin 2022 vide et a fait le retour depuis Marseille vers Skikda le lendemain le 2 juin 2022 quasiment vide, avec à son bord 39 passagers et 21 véhicules seulement bien qu’il soit capable de transporter 1300 passagers et plus de 300 véhicules. Et ce malgré l’existence d’un nombre important de voyageurs désireux de réserver à bord de cette traversée mais qui ont été informés que les places étaient déjà réservées », peut-on lire dans le communiqué du pôle économique et financier du tribunal d’Alger.

On y apprend également que selon les premiers éléments de l’enquête, l’opération a été « préméditée avec la complicité de responsables d’Algérie Ferries ».

Algérie Ferries : graves accusations de la justice

« Envoyer le navire vide ne se fait que s’il y a un nombre important des réservations à l’étranger. Or, il a été établi que des réservations fictives étaient effectuées sur le système de réservation de l’ENTMV – Algérie Ferries pour empêcher les citoyens de réserver », ajoute le communiqué en question.

Rappelons que plusieurs responsables d’Algérie Ferries dont l’ancien PDG Kamel Issaad ont été placés en détention provisoire pour des faits similaires qui se sont déroulés le 2 juin dernier, sur le navire Badji Mokhtar qui était revenu pratiquement vide de Marseille.

Justement, le juge d’instruction chargé de l’affaire du Badji Mokhtar 3 a été avisé pour intégrer les nouveaux faits du Tassili 2 dans ce dossier à l’encontre des personnes impliquées dans la première affaire ou de nouveaux accusés qui seraient cités par l’enquête.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus