1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Omicron : l’Algérie doit-elle suspendre les vols avec la France ?
Voyages et Tourisme

Omicron : l’Algérie doit-elle suspendre les vols avec la France ?

Le variant Omicron se propage d’une manière tellement rapide qu’il devrait remplacer le Delta plus tôt que prévu. En France, les chiffres des contaminations connaissent une flambée sans précédent. 

La France connaît un taux d’incidence record jamais atteint depuis le début de la pandémie il y a deux ans. À Paris, « plus d’une contamination sur trois (au Covid-19) semble liée au variant Omicron », a annoncé ce mardi 21, le porte-parole du gouvernement français, décembre cité par l’agence AFP.

La France, pays le plus desservi par les vols Air Algérie

Abritant la plus grande communauté algérienne à l’étranger, la situation sanitaire en France a toujours eu une incidence directe sur les décisions des autorités en Algérie en matière de gestion des vols et des frontières.

La France est d’ailleurs le pays le plus desservi par les vols commerciaux autorisés en Algérie, avec un total de 48 dessertes hebdomadaires, opérées par Air Algérie et les compagnies aériennes françaises.

Face à l’avancée rapide du variant Omicron en France que doit faire l’Algérie ? Interrogé ce mardi par visa-algerie.com, le Dr Mohamed Bekkat Berkani fait d’abord remarquer que « malgré le fait qu’il soit plus contagieux que le variant Delta, Omicron s’est avéré être moins virulent ».

L’Algérie doit-elle fermer ses frontières avec la France ?

Concernant les décisions que devraient prendre les autorités algériennes, le Dr Bekkat estime que la fermeture des frontières à ce stade de la situation serait « contre-productive ».

« Nous ne sommes pas à la même situation que l’année dernière. Nous connaissons mieux le virus et nous sommes mieux armés pour l’affronter. À moins que la situation devienne ingérable, je ne vois pas pourquoi on suspendrait les vols », explique-t-il.

Pour le Dr Bekkat Berkani, le maintien des vols est également une nécessité économique et sociale. Il préconise néanmoins de faire plus en matière de vaccination. « La vaccination est à l’arrêt. Ce n’est pas normal que même les fonctionnaires de l’Etat ne soient pas vaccinés. Je pense au personnel médical, les enseignants, les étudiants dans les universités », souligne-t-il. 

Dr Bekkat Berkani pense qu’il faut rendre la vaccination « quasi-obligatoire ».  

« Déjà pour les liaisons aériennes, il faut exiger la vaccination comme cela a été le cas avec les traversées maritimes. Sur le plan interne, il faut prendre des mesures pour inciter les gens à se faire vacciner en rendant la vaccination quasi-obligatoire même pour travailler. C’est le seul moyen de lutter de manière efficace contre le virus », a-t-il conclu.

Actuellement, le pass vaccinal est obligatoire uniquement quand on voyage par bateau de et vers l’Algérie. La mesure n’a pas été étendue aux voyages par avion.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus