1. Accueil
  2. Actualités
  3. Pendant le confinement, les randonneurs algériens s’adaptent
Actualités

Pendant le confinement, les randonneurs algériens s’adaptent

À cause de la pandémie, les activités estivales sont limitées. Dans les villes les piscines, les parcs d’attractions et les restaurants sont fermés. Certains se sont donc tournés vers la nature.

Cette année les vacances sont un peu particulières, entre confinement, mesures sanitaires, et interdiction des rassemblements, les Algériens doivent doubler d’ingéniosité pour trouver le moyen de souffler un peu cet été.

À cause de la pandémie, les activités estivales sont limitées. Dans les villes les piscines, les parcs d’attractions, les restaurants et les salles de projection sont fermés. Les plages sont interdites d’accès.

Certains Algériens se sont donc tournés vers la nature. Mohand nous raconte comment son groupe de randonneurs a repris son activité après le déconfinement partiel à Tizi-Ouzou.

« Avant le coronavirus, il y avait jusqu’à 120 personnes dans nos randonnées. Nous avons repris nos randonnées le 19 juin, avec un programme plus léger, une sortie par 15 jours, avec des groupes plus réduits », nous explique-t-il.

Ce groupe de randonneur s’organise sur Facebook, depuis des années. Le coordinateur « Daa Salem » leur communique la date et le circuit, et ils viennent en petits groupes au lieu du rendez-vous.

Il n’est plus question pour ces amoureux de la nature de venir dans un bus. Pour éviter tout risque, chaque famille ou groupe d’amis se déplace dans son propre véhicule. La distanciation sociale est respectée lors de la marche et pendant la pause déjeuner.

Les circuits qu’ils choisissent d’emprunter cet été sont ombragés, en forêt, comme celle d’Akfadou (entre les wilayas de Tizi-Ouzou et Béjaïa), ou à Yakouren (50 km à l’est de Tizi Ouzou).

| Lire aussi : Vacances, visas…les Algériens se préparent à passer un été pas comme les autres


Sara Djoudi

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus