1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Peut-on facilement faire du télétravail depuis l’Algérie ?
Voyages et Tourisme

Peut-on facilement faire du télétravail depuis l’Algérie ?

Le télétravail est devenu une norme dans de nombreuses villes dans le monde en raison des risques liés à la pandémie de covid-19.

Certains pays en ont même fait une ressource économique en proposant aux télétravailleurs qui le souhaitent des visas et séjours spéciaux pour rester sur le territoire tout en travaillant à distance pour leur pays d’origine. Les entreprises se montrent également souples avec leurs cadres, encourageant le télétravail.

L’Algérie va rouvrir partiellement ses frontières le 1er juin prochain. Certains Algériens binationaux ou résidents à l’étranger qui souhaitent rentrer au pays se posent la question : est-il possible d’effectuer du télétravail depuis l’Algérie ? Cette possibilité peut-elle s’offrir aux étrangers ? Eléments de réponse.

Articles en Relation

L’Algérie accessible seulement aux citoyens algériens

La première contrainte, et pas des moindres, est la possibilité d’accéder à l’Algérie. Le pays relance les vols vers l’Algérie à partir du 1er juin, mais ils ne concernent que les citoyens détenteurs d’un passeport algérien. L’idée est de rapatrier certains Algériens depuis l’étranger vers l’Algérie.

En revanche, rien n’a été précisé pour les touristes détenteurs d’un visa, qu’il soit touristique ou professionnel. Il est peu probable que l’Algérie en délivre beaucoup. L’Algérie n’en est certainement pas au point de réfléchir à la création d’un visa spécialement prévu pour des télétravailleurs à l’instar de Dubaï ou encore de l’Île Maurice.

En outre, l’Algérie prévoit certes d’autoriser à nouveau des vols vers ses principales villes, mais l’année qui s’est écoulée n’est pas rassurante pour les voyageurs qui souhaiteraient rejoindre le pays. Pendant 14 mois le pays était totalement fermé, n’autorisant l’entrée sur son territoire qu’aux personnes munies d’une autorisation, qu’elles soient résidentes en Algérie ou non.

Les vols de rapatriement menés par Air Algérie ou des compagnies privées n’ont pas été suffisants, notamment ceux de la compagnie nationale qui ont été arrêtés à plusieurs reprises, laissant sur le carreau de nombreux Algériens.

Bloqués à l’étranger, voire dans les zones de transit des aéroports, beaucoup ont payé très cher la politique anti-covid. Alors que la pandémie est toujours très active, rien n’assure que l’Algérie ne voudra pas à nouveau mettre un terme aux liaisons vers et depuis son territoire, comme elle l’a fait en mars dernier.

Algérie : une connexion Internet lamentable

La première condition incompressible pour le télétravail est une bonne connexion Internet pour mener des réunions et entretiens virtuels ou encore envoyer des documents et informations.

L’Algérie est très mal classée à ce niveau-là. Elle fait souvent partie de la liste des pires pays en termes de débit Internet. Selon le classement établi par Speedtest Global Index, l’Algérie est à la 174e place mondiale, l’une des pires au monde.

Il en est de même pour la connexion mobile, l’Algérie a une offre très pauvre qui la place à la 126e place mondiale. Il faudrait s’armer de patience pour télécharger et envoyer le moindre fichier ou dossier à son équipe à l’étranger.

Autre problème, ce sont certains réseaux ou sites qui demeurent parfois inaccessibles aux internautes. On se rappelle des épisodes de l’examen du bac, durant lesquels la connexion Internet avait été limitée et certains réseaux sociaux inutilisables pour éviter la triche.

Logement en Algérie : difficile et cher

L’autre condition est l’accès au logement. Si l’on ne dispose pas de famille pouvant assurer un hébergement de longue durée, il faudra se débrouiller avec des logements éphémères ou l’hôtel. Or, louer en Algérie peut s’avérer compliqué.

Les locations de courtes durées sont très rares, les propriétaires préfèrent davantage louer à l’année et demandent souvent une avance de loyer allant de une à deux années. En Algérie, c’est davantage le bouche-à-oreille qui vous proposera des locations mais rarement les voies de recherches officielles.

Des plateformes de locations comme Ouedkniss ou Airbnb proposent quelques appartements en locations courtes, mais leur offre reste assez timide et se base essentiellement sur les grandes villes comme Alger ou encore Oran. Après une simulation sur ces deux sites d’annonces, on trouve des prix très onéreux pour le pays.

Par exemple à Alger comme à Oran sur le site Airbnb, pour un mois de location à partir de juin, les prix mensuels oscillent entre 500 et 2000 euros. Sur Ouedkniss, les locations saisonnières pour Alger ont également des prix très larges. De 4000 dinars algériens la nuit à 15000 dinars en fonction de la surface et de l’emplacement.

Par ailleurs, les propriétaires se réservent le droit d’exiger de nombreuses conditions, comme une caution, ou le livret de famille pour des locations mixtes. La colocation n’est pas envisageable.

Les hôtels quant à eux restent très onéreux pour une longue période et les services ne sont pas à la hauteur de ce que peuvent proposer des destinations très touristiques notamment chez nos voisins maghrébins, la Tunisie et le Maroc.

Algérie : une vie sociale favorable

Le point positif qu’il faut toutefois préciser est la vie sociale qui a repris en Algérie depuis quelques semaines déjà. Le télétravail permettrait aux digital nomads de profiter des charmes de l’Algérie.

Les restrictions ont presque toutes été levées. Cafés, restaurants et lieux de culture ont rouvert leurs portes laissant les Algériens retrouver une vie sociale normale. Cet été, les plages devraient à nouveau accueillir les plagistes.

La possibilité d’avoir un aspect vacances et détente sera possible dès le mois de juin. Ce qui laisse penser qu’un retour en Algérie serait plus avantageux pour les personnes souhaitant des vacances ou retrouver leur famille que pour continuer leur vie professionnelle à distance.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus