1. Accueil
  2. Divers
  3. Plat préféré, tourisme en Algérie : les choix de Jonathan Matijas
Divers

Plat préféré, tourisme en Algérie : les choix de Jonathan Matijas

Jonathan Matijas, ancien joueur de l’USM Bel Abbès, est devenu star de la télé-réalité en France. Il n’a pas oublié le pays où il a passé une partie de sa vie, puisqu’il évoque l’Algérie, pays dont il est également originaire, dans ses réponses au jeu du magazine public.fr : « Il n’en restera qu’un ».

« Il n’en restera qu’un »

Le principe est simple, à chaque fois, il doit choisir de garder une seule option. C’est ainsi que par exemple, il dévoile que le sport qu’il choisirait serait celui d’être parent, qualifiant ce dernier de « sport le plus chaud du monde ».

Il revient également sur son dernier passage à la télé, dans l’émission « La villa des cœurs brisés 6 ». Il confirme que le moment qu’il garderait avec Lucie (leur coach) serait une discussion qui a eu lieu hors caméra, puisqu’elle ne les conseillait pas uniquement sur le tournage, chose que Matijas a fortement apprécié.

Un choix pas toujours évident

Pas toujours évident de choisir, puisque certaines questions pourraient vite tourner à la polémique. Ainsi, le candidat de télé-réalité s’est retrouvé contraint à désigner une seule personne de son dernier tournage avec qui garder contact. Il avoue avoir du mal à choisir mais finit par citer Eva, qu’il trouve « dépourvue de vice et adorable ».

Souvenirs d’Algérie

Il ne tarde pas à évoquer l’Algérie, à la question « s’il ne devait rester qu’un seul club de foot ? », il a préféré le club où il a joué sa première année en Algérie, l’USMB. Il confie que « cette expérience a pas mal marqué » sa vie, « parce que c’était la première fois que je sentais autant de ferveur ».

Toujours sur les questions axées football, l’ancien joueur des Scorpions parle avec nostalgie du souvenir qu’il garderait de sa carrière footballistique : « Un souvenir heureux… y’en a plein. Mais j’avoue que quand on a déambulé dans toute la ville d’Alger avec le Mouloudia d’Alger, après avoir gagné la coupe d’Algérie… c’était incroyable ».

Retour aux origines

Encore sur des questions qui susciteraient débat : la ville et le plat d’Algérie qu’il garderait. Matijas plaisante en disant se « mettre à dos les trois quarts du pays » s’il répondait à cette question. Il finit toutefois par citer la Kabylie, qu’il qualifie de « très belle ».

Pour ce qui en est de l’art culinaire du pays, l’ancien joueur dit préférer la « chakhchoukha », plat célèbre à travers le territoire national, dans toute sa diversité. Et pour bien finir un repas, « un bon thé à la menthe » reste la « base » pour Jonathan.

Malgré les années passées, c’est avec plaisir et nostalgie que Jonathan Matijas parle de tous ces sujets en lien avec l’Algérie, soulignant à quel point cette partie de sa vie l’a marqué. Il clôture l’interview en évoquant un tour du Monde avec sa compagne, comme dernier voyage.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus