1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Plus de vols Air Algérie, confinement : les réponses de Bekkat Berkani
Air Algérie

Plus de vols Air Algérie, confinement : les réponses de Bekkat Berkani

Deux semaines après la réouverture partielle des frontières algériennes, il est temps de dresser un premier bilan sur la reprise des vols à l’international.

Pour ce faire, nous avons interrogé le Dr Mohamed Berkani Bekkat, membre du comité scientifique, qui a répondu à nos questions sur plusieurs sujets relatifs à la réouverture des frontières.

Quel bilan faîtes-vous de la réouverture des frontières sur le plan sanitaire ?

C’est une réussite. Il y a le double dépistage PCR négatif. Le test demandé avant le départ doit dater de moins de 36 heures, mais c’est rarissime qu’on détecte le virus en l’espace de quelques heures quand la contamination est récente. Le confinement, suivi d’un second test permet de savoir si le voyageur est positif ou non.

Articles en Relation

La réouverture des frontières est donc réussie. Mais il y a une demande pressante de la part de nos compatriotes à l’étranger. L’Algérie ne peut pas rester en confinement total. Il faut faire évoluer les choses.

Nous pouvons donc envisager plus de vols, compte tenu de la réussite de cette première étape ?

Oui, il faut moduler la réponse. Quand on vient d’un pays à risque, il faut prendre les mesures dont le confinement sanitaire. Pour les autres pays qui ont réussi à freiner l’épidémie par la vaccination, comme la France, il y a peu de chances qu’une personne transporte le virus si on prend les mesures qui s’imposent tel que le dépistage par la PCR. Je pense qu’il faut augmenter le nombre de vols et alléger les mesures.

Faut-il abandonner le confinement obligatoire ?

Des délégations sportives entrent et sortent sur la base d’un dépistage PCR. Pourquoi imposer un confinement aux Algériens qui viennent de l’étranger dans ce cas ?

Quelles sont les alternatives possibles au confinement ?

On peut faire signer aux passagers un engagement d’isolement et de restriction d’activité en plus d’un double dépistage au départ et à l’arrivée. C’est largement suffisant.

À mon avis, et je n’engage personne, il faut que les mesures soient évolutives en fonction de la demande, de la situation sanitaire dans notre pays et des pays de provenance des voyageurs, de la capacité d’accueil de nos hôtels…

Il faut rétablir l’activité sociale, économique de notre pays. On ne peut pas rester comme ça éternellement.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus