1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Près de 100 harraga algériens interceptés mercredi en Espagne
Visas et Immigration

Près de 100 harraga algériens interceptés mercredi en Espagne

La route migratoire entre l’Algérie et les côtes espagnoles est devenue ces derniers temps l’une des plus animées en Méditerranée.

Selon des chiffres officiels du ministère de l’Intérieur espagnol, en 2020, plus de 11 000 Algériens sont entrés clandestinement en Espagne sur un total de 41 000 migrants.

Près de 100 migrants en une seule journée

Malgré la pandémie de coronavirus, les traversées n’ont pas cessé. La brigade de sauvetage en haute mer de la Garde civile espagnole a intercepté, mercredi 17 février, sept embarcations clandestines venues des côtes algériennes, au large de Murcie, rapporte le journal espagnol La Razon.

Articles en Relation

Au total, 97 migrants algériens ont été interceptés à bord de ces embarcations, indique la même source. Un chiffre qui en dit long sur l’activité importante des réseaux de migration clandestine entre les côtes algériennes et espagnoles.

Après avoir procédé à l’identification des passagers clandestins, la police espagnole a décidé de les transférer vers Cartagena où ils ont subi des tests PCR pour déceler de potentiels cas de coronavirus comme il est d’usage depuis l’éclatement de la crise sanitaire.

Quatre femmes et des mineurs parmi les harraga algériens

Parmi les arrivants, quatre femmes et des mineurs, précise La Razon dans son édition de ce jeudi 18 février. Les mineurs n’ont pas été identifiés. Selon la même source, les passagers arrivés à bord des sept embarcations interceptées semblaient en bonne santé.

Dernièrement, la police espagnole a découvert un nouveau mode opératoire des réseaux de migration clandestine algériens. Le journal El Mundo a révélé l’interception d’un hors-bord appartenant à un passeur algérien âgé de 33 ans qui a été arrêté par la police espagnole.

Le bateau de luxe, baptisé ‘’Freedom’’ transportait des migrants qui ont subi des tests PCR. Le baron voulait les faire passer pour des touristes de luxe comme couverture.

Le coût du voyage est estimé à environ 4 000 euros par personne depuis les côtes algériennes. Travaillant avec un réseau basé en Algérie, l’organisateur dégageait environ 20 000 euros par voyage.

Ce nouveau modus operandi aurait été utilisé dans plusieurs régions côtières espagnoles qui enregistrent l’arrivée massive d’embarcations en provenance des côtes algériennes.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus