1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Prix des billets Air Algérie : la diaspora réagit
Air Algérie

Prix des billets Air Algérie : la diaspora réagit

Dans un nouveau pas vers plus d’ouverture des frontières, qui reste partielle depuis le 1er juin, le gouvernement algérien a décidé d’ajouter 64 vols par semaine au programme de la compagnie Air Algérie.

La compagnie aérienne nationale annonce progressivement le programme de ces dessertes depuis jeudi 31 mars. En France, pays avec lequel l’Algérie a le plus de vols, les billets sont en vente depuis samedi 2 avril. Ainsi, les voyageurs ne sont plus tenus de se rendre dans l’un des deux aéroports parisiens pour prendre leur vol, puisqu’à la liste s’ajoutent les aéroports de Marseille, Lyon, Toulouse, Lille et Nice.

Air Algérie : la demande reste soutenue, l’offre insuffisante 

Depuis la réouverture partielle des frontières algériennes, les prix des billets atteignent des records jamais enregistrés. Même des compagnies low cost se sont mises à vendre des billets à plus de 600 € l’aller simple.

Malgré cette augmentation des vols, ni la demande ni les tarifs n’ont connu une réelle baisse. La hausse du nombre de vols est limitée et elle survient dans une période où beaucoup de ressortissants algériens résidant à l’étranger souhaitent rentrer au pays pour passer le mois de ramadan auprès des leurs.

Prix des billets d’avion : la diaspora algérienne réagit 

Bien sûr, les réactions des Algériens de l’étranger ne se sont pas fait attendre. Leur espoir de rentrer au pays, surtout durant cette période spéciale, n’a pas duré longtemps puisqu’ils ont très vite été frappés par les prix hors d’atteinte des compagnies aériennes.

Sur les différentes plateformes des réseaux sociaux, les ressortissants algériens écrivent, se plaignent et dénoncent des conditions de voyages « aberrantes ».

Inévitablement, la comparaison avec les pays avoisinant est faite. La différence entre les prix des billets pour le Maroc ou la Tunisie s’élève à des centaines d’euros, comme le souligne cet internaute.

« Pendant que nous payons 800 € en moyenne pour rentrer, d’autres voisins payent des sommes ridicules », écrit-il sur son mur Facebook, en publiant une capture d’écran de vols entre la France et le Maroc à 5 €.

« C’est grave, on ne peut même plus venir voir nos familles depuis deux ans », se désole une internaute. Une autre qualifie la situation d’« écœurante » et « dégoûtante ».

« C’est normal, ils veulent récupérer les pertes durant le covid sur notre dos », commente un homme.

Telles sont les réactions sous tous les postes concernant les prix vers l’Algérie. Un sentiment d’impuissance et de tristesse s’empare de la diaspora algérienne face à cette situation.

Des solutions pour faire baisser les prix des billets vers l’Algérie

Accablés et fatigués, les internautes ne prennent plus la peine d’écrire leurs maux, ils ont déjà tout dit. À la place, ils tentent de trouver des solutions, mais rien n’est évident devant une situation qui n’est pas de leur ressort.

Ainsi, des appels au boycott fleurissent çà et là sur la toile. Afin de faire baisser les prix chez les différentes compagnies aériennes, cette solution est proposée, mais ne fait pas l’unanimité…

Dans les commentaires, certains adhèrent à l’idée, par conviction ou par dépit, mais d’autres ne bronchent pas : « Désolée, mais voir mes parents, ça n’a pas de prix. Il fallait y penser avant ».

« De quel boycott parlez-vous ? Il n’y a déjà plus de places », souligne, quant à lui, un internaute. Les Algériens de la Toile semblent aussi divisés que dans la réalité.

Pour tenter de faire bouger les choses, les internautes ont également décidé de faire circuler un hashtag, une arme puissante pour faire entendre sa voix sur internet. « #Les_billets_vers_l_algerie_sont_les_plus_chers_au_monde » peut-on notamment lire, en plusieurs langues.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus