1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Prix élevés des billets d’avion : « L’exception algérienne »
Voyages et Tourisme

Prix élevés des billets d’avion : « L’exception algérienne »

Plus de six mois après la réouverture partielle des frontières de l’Algérie et la reprise des vols internationaux, la polémique ne retombe pas concernant les prix des billets d’avion, notamment ceux des vols au départ de la France.

Pour voyager entre la France et l’Algérie début janvier prochain, il faudra débourser en moyenne 500 € pour un aller simple, si on réserve son vol aujourd’hui. Les prix vont augmenter dans les prochains jours, selon la règle de l’offre et de la demande.

Prix des billets d’avion vers l’Algérie : un problème d’offre et de demande

L’offre étant figée à 48 vols par semaine, répartis entre Air Algérie et les compagnies aériennes françaises, on devrait rapidement retrouver les niveaux de prix des mois précédents.

Il y a 40 jours, le Premier ministre annonçait la mise en place d’une commission d’enquête sur les prix des billets entre la France et l’Algérie. À ce jour, la mission, qui s’est rendue notamment chez Air Algérie, n’a pas rendu ses conclusions.

Mais que peut-elle annoncer ? Selon les spécialistes, le problème des prix élevés des billets d’avion est essentiellement dû à la faiblesse de l’offre face à une demande importante. Avant la crise sanitaire, plus de 60 vols allers-retours étaient opérés chaque jour entre la France et l’Algérie. Aujourd’hui, nous sommes à une moyenne de sept vols quotidiens.

Un député dénonce une « exception algérienne »

Ce samedi 18 décembre, le député de l’émigration Abdelouahab Yagoubi est revenu à la charge. L’élu dénonce la situation actuelle, évoquant une « exception algérienne » en la matière. Il est vrai qu’au départ de la France, l’Algérie est aujourd’hui l’une des destinations les plus chères.

« Face à une pénurie artificielle de sièges à la réservation, imposée par une restriction administrative injustifiée du nombre de vols, un remède conjoncturel urgent devra réguler les prix des vols à destination de l’Algérie », écrit-il.

« Les alternatives structurelles devraient être envisagées à moyen terme pour sortir de l’exception algérienne en pratique du « procédé de racket » dans le transport aérien », ajoute-t-il.

Avant de conclure : « À quand les responsables du secteur assumeront-ils leurs responsabilités et réagiront efficacement à ces préoccupations légitimes de nos concitoyens ? ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus