1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Rafik Saifi, l’un des derniers passagers algériens confinés, témoigne (Vidéo)
Voyages et Tourisme

Rafik Saifi, l’un des derniers passagers algériens confinés, témoigne (Vidéo)

Depuis le 1er juin, les frontières algériennes sont partiellement ouvertes. En tout, une quinzaine de dessertes sont effectuées chaque semaine avec six pays : la France, l’Espagne, l’Italie, l’Allemagne, la Turquie et la Tunisie.

Près de deux mois après la reprise des vols, les autorités algériennes ont décidé de lever le confinement obligatoire sur les voyageurs. Désormais, uniquement un test PCR datant de moins de 36 h avant le départ et un test antigénique leur sont demandés.

Un international algérien s’exprime sur le confinement

Cette semaine, l’international algérien de football Rafik Saifi a publié une vidéo sur les réseaux sociaux via laquelle il s’exprimait sur son confinement au complexe touristique les Andalouses à Oran. Il sera certainement l’un des derniers à passer par cette étape avant de rejoindre sa famille.

Articles en Relation

Il commence par remercier les employés de l’hôtel pour leur accueil et leur service. « Ils ont fait leur devoir avec nous », assure-t-il, en ajoutant que cette étape est essentielle et qu’il faut la respecter.

« On aimerait tous être avec nos familles et nos proches, mais nous faisons face à une situation délicate. Il faut respecter les mesures de prévention », exhorte l’international algérien.

Articles en Relation

À l’hôtel, explique le joueur algérien, toutes les mesures sanitaires sont mises en œuvre afin de mener à bien la quarantaine de cinq jours. Leurs déplacements, ajoute-t-il, se limitent à aller chercher leurs repas et se dégourdir les jambes.

« Ce n’est pas difficile. Et c’est à nous de donner l’exemple en appliquant les gestes barrières », ajoute-t-il.

Un appel à respecter les gestes barrières 

Rafik Saifi parle dans la deuxième partie de sa vidéo de l’importance du respect des gestes barrières. L’Algérie connaît en ce moment une 3e vague du covid-19 plus virulente que jamais, avec des records du nombre de contaminations journalières.

« Il faut que la population prenne conscience de la gravité de la situation. Peut-être qu’on ne fait pas très attention mais il y a des personnes âgées qui peuvent être touchées et pour qui la maladie peut être fatale. Il faut penser à eux, et sensibiliser les moins conscients», lance-t-il.

« N’attendons pas que la situation devienne ingérable», conclut Rafik Saifi.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus