1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. RAM : l’offre de vols vers le Maroc est déjà saturée
Voyages et Tourisme

RAM : l’offre de vols vers le Maroc est déjà saturée

Entamée le 7 février dernier, la reprise du trafic aérien vers le Maroc continue dans sa lancée croissante. La demande est tellement croissante qu’elle pourra rapidement dépasser l’offre actuelle, qui est déjà saturée sur certaines dates.

Le 17 mai, le Maroc a décidé de lever l’obligation du test PCR pour les passagers vaccinés qui voyagent par avion. Du point de vue des acteurs du secteur touristique, cette mesure a fortement contribué dans la redynamisation du rythme des arrivées et des réservations vers le royaume.

En effet, cette mesure a été longtemps réclamée afin de permettre une reprise plus conséquente des voyages et de l’activité touristique vers le Maroc. Le nouveau protocole appliqué désormais aux aéroports va également faciliter le grand retour des Marocains de l’étranger (MRE) cet été.

Face à la forte demande, l’offre de vols vers le Maroc disponible actuellement commence d’ores et déjà à être dépassée. Selon le président de la confédération nationale du tourisme, Hamid Bentahar, l’offre est déjà saturée sur certaines dates pour cause de la forte demande.

Vols vers le Maroc : l’offre actuelle « n’est pas suffisante face à la forte demande »

Dans un entretien accordé, ce lundi 30 mai, au site d’information marocain Média24, il a affirmé que depuis la récente levée du test PCR, « le rythme des arrivées et des réservations est en constante augmentation ». D’ailleurs, il appelle à augmenter l’offre pour répondre à cette hausse de la demande.

« La demande est désormais tellement importante qu’il faut absolument mettre plus d’avions afin de récupérer notre part du marché », a-t-il préconisé. À ce propos, il a insisté sur l’importance d’encourager les compagnies aériennes et les Tour-opérateurs pour injecter davantage de sièges.

Afin de reconstruire rapidement le réseau aérien, Hamid Bentahar a préconisé d’offrir plus de moyens à l’Office national marocain et à la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM). Ceci leur permettra « d’augmenter le nombre de liaisons aériennes, de sièges d’avion et in fine de capacité aérienne ».

Estimant que le Maroc dispose actuellement d’une offre aérienne insuffisante, l’intervenant a ajouté que « si on ne met pas assez d’avion, une des conséquences supplémentaires sera que les prix des billets d’avion vont augmenter ». 

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus