1. Accueil
  2. Divers
  3. Ramadan 2022 : les conseils d’une experte pour bien vivre son jeûne
Divers

Ramadan 2022 : les conseils d’une experte pour bien vivre son jeûne

Le début du mois béni du calendrier musulman est imminent : Ramadan va bientôt réunir tous les musulmans du monde autour d’une même obligation religieuse faisant partie des 5 piliers de l’islam : s’abstenir de boire et de manger de l’aube jusqu’au crépuscule pendant environ 30 jours.

Le jeûne, tout le monde l’expérimente d’une façon ou d’une autre car lorsque nous dormons, nous jeûnons, c’est d’ailleurs pour cela que les Anglais parlent de « breakfast », autrement dit le petit-déjeuner qui interrompt le jeûne.

Mais comment se préparer au mieux à un jeûne aussi long que celui de Ramadan, et comment le vivre sainement ? Meriem Tamdrari, conseillère en produits naturels et certifiée en naturopathie, nous donne des pistes pour réussir ce mois de Ramadan tout en préservant sa santé.

Quelle préparation préconisez-vous pour bien vivre son Ramadan sur la durée ?

Le jeûne est la meilleure cure de détox qui soit, il permet même d’améliorer l’état de santé d’un malade. Pour le jeûne sec du mois de Ramadan, il est conseillé de préparer son corps en amont pour mieux l’appréhender.

D’un point de vue nutritionnel, il faut diminuer les apports et éviter les repas copieux, les aliments transformés, ainsi que les quantités 2 à 5 jours avant Ramadan.

La bouillie cellulosique est recommandée à prendre la veille du début du jeûne, c’est une recette de soupe épaisse à base de différents légumes verts fibreux destinés à balayer les intestins.

Mangez des aliments qui vont être faciles à digérer, privilégiez les fruits et légumes crus et cuits à la vapeur afin de bénéficier d’un maximum de nutriments. Évidemment bien s’hydrater, boire si on le souhaite des tisanes drainantes afin d’évacuer les déchets et toxines accumulés durant une alimentation trop riche et non équilibrée, tout cela bien sûr en respectant les contre-indications selon les maladies et interactions médicamenteuses. Cette préparation permettra aussi d’éviter les migraines des premiers jours du jeûne.

Quels sont les aliments à éviter pendant cette période? Et lesquels sont nos alliés ?

La priorité durant ce mois est de revitaliser le corps par des vitamines, des minéraux, des protéines et des glucides. Il faudra veiller à cuisiner des plats principaux à base de légumes, avoir une assiette équilibrée avec tous les apports nécessaires, alterner entre protéines végétales et protéines animales et faire une pause entre repas et dessert pour éviter la fermentation et faciliter la digestion.

Comment ne pas risquer des carences en vitamines ou de la déshydratation ?

Rassurez-vous, durant le jeûne pour la plupart des vitamines nos réserves suffisent, les apports (vitamines minéraux, etc. ) sont utilisés avec parcimonie car le métabolisme fonctionne sur un mode économique.

Ce qu’on consomme traditionnellement à la rupture (dattes, L’ben et chorba), est-ce bon pour le corps après 14h de jeûne ? 

La « chorba » c’est très bien, c’est à base de légumes et d’eau, les dattes aussi car c’est du sucre naturel et non pas raffiné, on en a besoin pour l’énergie. Leur consommation à la rupture est excellente avant de faire une pause pour manger ensuite un plat à base de légumes ou une salade de crudités. « L’ben » c’est du lait fermenté qui contient donc des probiotiques. C’est bénéfique pour la flore intestinale.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus