1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Rapatriement des Algériens : la pression monte sur le gouvernement
Air Algérie

Rapatriement des Algériens : la pression monte sur le gouvernement

L’opération de rapatriement décidée par le gouvernement au début du mois de décembre a officiellement pris fin hier avec le dernier vol depuis Dubaï. Cependant, des vols ont été ajoutés cette semaine sans qu’Air Algérie ne communique sur ces ajouts.

Du côté du gouvernement, c’est également le silence qui règne malgré les appels répétés des parlementaires à rouvrir les frontières et à organiser plus de vols de rapatriement pour les Algériens bloqués à l’étranger et ceux qui souhaitent rentrer en Algérie.

Abdelaziz Djerad appelé à agir 

Les frontières de l’Algérie sont fermées depuis le 17 mars dernier. Depuis des semaines déjà, plusieurs députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) interpellent le premier ministre Abdelaziz Djerad afin qu’il agisse pour permettre aux Algériens bloqués à l’étranger de revenir chez eux.

Articles en Relation

Cette fois, c’est un sénateur, Abdeouahab Benzaïm, qui interpelle le gouvernement. Après avoir exposé un tableau noir sur la situation socio-économique difficile des ressortissants algériens contraints de rester à l’étranger suite à la fermeture des frontières, Benzaïm a appelé, samedi soir, Abdelaziz Djerad à intervenir.

Le sénateur affirme avoir pris contact avec plusieurs départements ministériels révélant qu’ils n’attendent qu’un signe du locataire du Palais du gouvernement. Le sénateur Benzaïm propose de regrouper les citoyens bloqués à l’étranger dans des pays dont les frontières sont ouvertes et d’organiser une sorte de méga opération de rapatriement en l’espace de quelques jours.

Articles en Relation

Air Algérie : 25 000 Algériens à rapatrier

Auditionné hier samedi par la commission des Finances de l’APN, le ministre de l’Intérieur Kamel Beldjoud a révélé que le nombre d’Algériens bloqués à l’étranger souhaitant être rapatriés augmente au fil des jours.

Le ministre a avancé le chiffre de 25 000 citoyens en attente de rapatriement. Début décembre, lors du lancement de l’opération de rapatriement, la responsable de la division commerciale de la compagnie Air Algérie ainsi que le porte-parole avaient donné le chiffre de 5 000 personnes inscrites sur les listes.

Kamel Beldjoud n’a pas annoncé de nouvelles opérations de rapatriement ni de calendrier pour une éventuelle réouverture des frontières.

Le gouvernement est également appelé à revoir les procédures d’inscription qui ont suscité beaucoup de commentaires. Le traitement des dossiers est jugé bureaucratique et aurait empêché beaucoup de ressortissants bloqués de revenir au pays.

Des scènes de pagailles ont été enregistrées dans les aéroports de Paris et de Marseille dues notamment au cafouillage constaté dans la gestion des listes de rapatriement. D’après Noreddine Belmeddah, député de l’émigration, des avions sont revenus avec des sièges vides en raison d’une mauvaise gestion des inscriptions.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus