Régularisation des sans-papiers : journée de mobilisation en France

Le :

La France va-t-elle suivre l’exemple de l’Italie, du Portugal ou encore de l’Espagne qui ont régularisé leurs sans-papiers ces deux derniers mois ? Depuis quelques semaines, les appels se multiplient dans l’hexagone. Mais pour l’instant, le gouvernement reste de marbre.

 

Le 15 mai, le député des Français de l’étranger, M’Jid el-Guerrab, a proposé un amendement visant à la régularisation de 300 000 sans-papiers.

 

L’élu a proposé de régulariser de manière provisoire et renouvelable des sans-papiers installés en France, titulaires d’une promesse d’embauche ou d’un contrat de travail dans l’agriculture, un secteur économique déclaré en pénurie de main-d’œuvre.

 

En dépit des besoins, l’amendement a été rejeté par le rapporteur du projet de loi. « Régulariser 300 000 personnes par un simple amendement, ce n’est pas sérieux », a expliqué le ministère français de l’Intérieur, cité par le journal Le Point.

 

Malgré ce refus, les organisations de défense des étrangers ne désarment pas. Plus de 210 organisations et 300 personnalités ont lancé un appel pour une régularisation massive des sans-papiers. Pour appuyer cette démarche, elles appellent à se rendre dans la rue ce samedi 30 mai. Des rassemblements sont prévus dans plusieurs villes de France.

 

À Paris, le rassemblement a été interdit par la Préfecture de police. En dépit de cette décision, les organisations ont maintenu l’appel à manifester à Paris, à 14h30 au départ des métros Opéra et Madeleine, selon le média français Politis.

Partager sur :
Quoi de neuf ?