1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Réouverture des frontières : Air Algérie s’impatiente
Air Algérie

Réouverture des frontières : Air Algérie s’impatiente

Déjà en difficulté depuis plusieurs années, Air Algérie est entrée dans une grave crise financière après la fermeture des frontières qui l’a contrainte à clouer ses avions au sol.

En 2020, les pertes de la compagnie nationale s’élevaient à 40 milliards de dinars selon des chiffres officiels. Depuis le 1er mars dernier, les vols de rapatriement sont suspendus, privant ainsi la compagnie des rares rentrées d’argent en devises.

Air Algérie met la pression sur le gouvernement

Acculée par sa situation financière difficile, la direction de la compagnie aérienne nationale algérienne a montré pour la première fois des signes d’impatience. En effet, dans un communiqué publié lundi 29 mars, Air Algérie a annoncé un programme adapté pour « une reprise progressive » des vols.

Articles en Relation

« Toutes les destinations sont maintenues et leurs dates de reprises dépendent de la décision des pouvoirs publics pour l’ouverture des frontières et des décisions des pays de destinations concernant les modalités d’entrée sur leurs territoires », précise Air Algérie

Comprendre : la compagnie est prête pour la reprise des vols internationaux et elle n’attend que le feu vert des autorités via une réouverture des frontières.

Cette sortie inattendue de la compagnie peut être vue comme un coup de pression sur les autorités pour accélérer la reprise des vols au moment où les compagnies étrangères sont autorisés à transporter des passagers de et vers l’Algérie.

« Pressing sur le porteur du ballon »

« On appelle ça un pressing sur le porteur du ballon », commente avec ironie une source à l’aéroport d’Alger interrogé par visa-algerie.com sur le communiqué d’Air Algérie. « Le porteur du ballon », c’est bien évidemment le gouvernement dont dépend la reprise des vols de la compagnie.

Les autorités sont également indirectement appelés à revoir leur décision de suspendre les vols de rapatriement au vu de la stabilité de la situation épidémiologique qui prévaut en Algérie depuis plusieurs semaines déjà.

L’évocation de la présence des variants du Covid 19 comme motif pour la suspension des vols de rapatriement ne tient plus la route à partir du moment où les compagnies étrangères transportent des passagers vers l’Algérie en provenance de l’étranger et de France notamment.

Financièrement, la situation devient intenable pour Air Algérie qui espère un geste des autorités notamment à l’approche du mois de ramadan.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus