1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Réouverture des frontières algériennes : à quoi peut-on s’attendre
Air Algérie

Réouverture des frontières algériennes : à quoi peut-on s’attendre

Les choses commencent enfin à bouger en Algérie en ce qui concerne la question des frontières fermées depuis mars 2020.

Après les déclarations du ministre de la Santé sur l’adoption de nouvelles mesures pour accueillir les passagers, le conseil des ministres étudiera ce dimanche « la possibilité de réouverture des frontières », selon un communiqué de la présidence de la République paru ce samedi 15 mai.

Fin de la cacophonie ?

Depuis jeudi, on assiste à une certaine cacophonie dans les déclarations des responsables du secteur de la Santé. Jeudi, Abderrahmane Benbouzid, ministre de la Santé, a évoqué la possibilité de permettre l’entrée des étrangers et des Algériens sous de nouvelles mesures.

« Nous avons fait une étude afin de permettre l’entrée en Algérie pour les ressortissants ainsi que pour les étrangers. Il y aura des mesures strictes », a-t-il déclaré dans un point de presse.

Mais le professeur Riyad Mahyaoui, membre du comité scientifique, est venu rectifier le tir, vendredi, en précisant que le nouveau protocole sanitaire concerne uniquement l’entrée des étrangers. Il a affirmé que la reprise des vols de rapatriement de la compagnie Air Algérie n’était pas à l’ordre du jour.

« Je ne peux pas apporter plus d’éléments sur cet aspect. Mais ce n’est pas à l’ordre du jour », a expliqué le Pr Mehyaoui sur visa-algerie.com.

Ce samedi, le communiqué de la présidence est venu rappeler que la décision concernant les frontières est du ressort exclusif du chef de l’État. C’est d’ailleurs ce qu’a rappelé le Pr Mehyaoui dans ses déclarations.

Les paramètres à prendre en question

 La question est de savoir que va annoncer le conseil des ministres ce dimanche.

Si le comité scientifique a tranché sur le protocole sanitaire à mettre en application, d’autres données pèseront dans la décision du président au sujet des frontières.

Il y a d’abord la situation sanitaire en Europe, tout particulièrement en France, où réside la plus grande communauté algérienne à l’étranger. La France et l’Europe se dirigent progressivement vers un retour à la normale. Un point important en faveur de la réouverture en Algérie.

En Algérie, malgré une certaine inquiétude ces derniers jours liée à l’apparition de cas de variants, la situation sanitaire reste stable. D’ailleurs, le gouvernement n’a pas annoncé de durcissement des restrictions. Bien au contraire : l’Algérie est l’un des rares pays où la prière de l’Aïd el Fitr a été accomplie dans l’ensemble des mosquées.

Seule ombre au tableau : le retard pris dans la campagne de vaccination. Un point qui pourrait peser lourd dans la décision des autorités. Mais le retard en matière de vaccination pourrait être partiellement compensé par une application stricte des recommandations sanitaires du comité scientifique (test PCR datant de 36 h, la quarantaine en plus d’un second dépistage à la fin de la période d’isolement).

Des mesures supplémentaires devraient être prises pour les passagers en provenance de pays à risque comme l’Inde dont les ressortissants arrivent en Algérie à bord des avions des compagnies des pays du Golfe, notamment Qatar Airways.

La situation difficile d’Air Algérie

En plus des aspects sanitaires, des considérations financières et économiques vont faire pencher la balance en faveur d’une reprise au moins partielle des vols.

« Personnellement, je suis un adepte du « vivre avec le covid » parce qu’il faudra quand même revenir à la vie normale, reprendre le travail… Donc, il faut rapidement trouver des solutions pour revenir à la vie normale », a expliqué Pr Mehyaoui.

La situation délicate dans laquelle se trouve Air Algérie pourrait faire pencher la balance en faveur d’une réouverture pour sauver la compagnie d’une faillite inévitable. Air Algérie perd chaque semaine des millions d’euros à cause de l’inactivité et de la maintenance des avions cloués au sol.

Quelle forme prendrait la reprise des vols ?

Le président pourrait répondre favorablement aux appels répétés de la diaspora qui milite pour une ouverture contrôlée des frontières. Les appels de milliers d’Algériens bloqués par la suspension de la délivrance des autorisations de sortie du territoire national devraient également être entendus.

Selon les informations que nous avons pu obtenir pour le moment, la réouverture devrait prendre la forme de vols de rapatriement, mais avec plus de souplesse que lors des précédentes opérations.

L’annulation de l’autorisation d’entrée pourrait être la grande nouveauté cette fois-ci. Selon nos sources, les Algériens bloqués à l’étranger qu’ils soient étudiants, résidents ou pour des motifs sanitaires pourront rentrer en Algérie sans avoir besoin d’une autorisation. Ces derniers devront se conformer au nouveau protocole sanitaire annoncé par le ministre de la Santé uniquement.

Néanmoins, l’autorisation de sortie d’Algérie devrait rester en vigueur, selon nos sources.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus