1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Réouverture des frontières algériennes : les précisons du comité scientifique
Air Algérie

Réouverture des frontières algériennes : les précisons du comité scientifique

En Algérie, la courte joie suscitée par la réouverture partielle des frontières s’est vite transformée en une grosse polémique notamment sur les réseaux sociaux.

Les mesures prises par le gouvernement continuent de susciter beaucoup de critiques notamment chez la communauté algérienne à l’étranger et particulièrement en France où des rassemblements de contestation ont été organisés ce week-end pour la deuxième semaine consécutive.

Frontières algériennes : une réouverture « nécessaire »

Invité hier soir de la télévision publique, le porte-parole du comité scientifique, le Dr Djamel Fourar, est revenu sur la réouverture partielle des frontières. « C’était une opération nécessaire. L’Algérie a été l’un des premiers pays à fermer ses frontières, ce qui nous a sauvés. Le fait d’avoir fermé les frontières au début de la pandémie nous a évité des situations vécues dans d’autres pays qui ont maintenu leur espace aérien ouvert », a expliqué le porte-parole du comité scientifique.

Dr Fourar a également évoqué les mesures prises par les autorités pour accompagner cette réouverture des frontières. « L’Etat a pris des dispositions dont le confinement sanitaire. Nous avons pris en considération tout ce dont le citoyen a besoin quand il est en période d’isolement. Nous avons mis en place des équipes médicales pour qu’il y ait un suivi quotidien. Au cinquième jour, les passagers subissent un test antigénique et s’il s’avère négatif, ils peuvent quitter les hôtels », ajoute-t-il en confirmant qu’aucun cas de contamination n’a été enregistré parmi les passagers confinés à l’hôtel Mazafran. 

Après avoir passé leur période de confinement obligatoire de cinq jours, le premier groupe de passagers arrivés mardi dernier à bord du vol Air Algérie AH 1011 en provenance de Paris Orly a quitté l’hôtel Mazafran hier dimanche dans la matinée.

De son côté, le groupe Hôtellerie Tourisme et Thermalisme, dont dépend l’hôtel Mazafran, avait confirmé dans une déclaration accordée à visa-algerie.com, ce dimanche 6 juin, l’absence de cas de contamination parmi le premier groupe de passagers.

« Les personnes confinées qui ont été hébergées à l’hôtel Mazafran, du 1er au 5 juin, on rejoint leurs domiciles aujourd’hui. Aucun cas positif au covid-19 n’a été enregistré »a ajouté le groupe HTT. Toutefois, les conditions de déroulement du confinement suscitent des critiques. Plusieurs témoignages évoquent le non-respect des règles sanitaires.

Les mesures barrières ont-elles été respectées ?

Le journaliste algérien Raouf Harzallah, venu en Algérie pour couvrir le prochain scrutin législatif, a livré un témoignage plutôt accablant sur le non-respect des mesures barrières et la mauvaise organisation à l’hôtel Mazafran.

« Les employés de l’hôtel ne portaient pas de bavette, leur responsable non plus. Je me suis cru dans un complexe touristique en train de passer des vacances dans la période d’avant corona », a affirmé le journaliste de la chaîne d’information Al Arabiya.

Raouf Harzallah a également noté des dépassements dès l’arrivée de l’avion à l’aéroport Alger – Houari Boumediene. « Dès mon arrivée à l’aéroport, j’ai vu certains passagers exemptés du confinement et d’autres qui ont le bras assez long pour faire annuler les décisions que vous avez prises », a-t-il écrit dans un témoignage posté sur son compte Facebook.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus